NEW START FERME SES PORTES.
rejoignez nous sur Heartbreaker : http://heartbreaker.desforums.net/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

FONDATRICE MONSTER ❥ J'me suis toujours jurée de ne pas leur ressembler.

avatar

messages : 458
date d'inscription : 18/05/2013
age : 16
emploi : Chef (virtuel) - Étudiante (IRL)
double compte : Aucun.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Mer 23 Oct - 16:05

➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE

Tout était sanglant. Une bataille incroyable. Tellement de corps à terre, se vidant de leurs tripes et de leur sang. Des millions de cadavre et rien de vraiment excitant. Aucun sentiment. Ni haine, ni joie, ni fierté et encore moins de la pitié. C'était juste des perdants, tous bons à espérer, à espérer la victoire, leur seul échappatoire. Mais ces êtres futiles n'avaient pas compris que c'était fini, que tout allait se terminer et qu'ils n'auraient certainement pas gagné ? Apparemment non, puisqu'ils continuaient, ils persistaient tous à se battre. Nous les pousserons à terre, on les jetterais dans la poussière.

Je n'hésitais plus à planter mes griffes dans les cœurs des chers guerriers ennemis. Je voulais la victoire, seulement la victoire. Je sortirais gagnante de cette bataille. Ma bêtise qu'ils disaient tous ? Bonne blague. Ma bêtise m'avait donc faite triompher ? Le monde devait être doté de connerie dans ce cas. Des conneries qui le faisait avancer, gagner, plus ou moins. J'en avais assez de voir des corps encore envie, il fallait en finir avec tous ces guerriers. Je voulais du massacre, du sang et de la bataille. Enfin un peu d'action depuis le temps. Je pense que j'en avais assez eu. Il était temps d'en finir avec tout ce carnage.
J'allais justement me jeter sur un innocent lorsqu'une lumière m'aveugla. Je reculai. Punaise mais qu'est-ce que c'était encore que tout ce bazar ? On en avait déjà pas assez ? Vous voyez pas que je baigne dans le sang là ? Alors si en plus vous rajouter des éclairages on est pas dans la crotte. J'avais fermé les yeux, puis peu à peu m'étais habituée à la luminosité que dégageaient ces sombres nuages. C'était intriguant. La pluie n'avait pas cessé, bien au contraire, elle s'accentuait. J'aperçus d'incroyables silhouettes scintillantes qui descendaient à terre, telles des anges. Était-ce la fin ? NON ! Rien de tout cela ne devait s'arrêter tant que je n'aurais pas gagné, que je ne les aurais pas tué jusqu'au dernier. Non, c'était impossible ! Les guerriers-étoiles étaient présents. Ils étaient parmi nous. Une incroyable armée au nombre indéfinissable s'était étendue sur tout le long de la combe. C'était inimaginable. Parmi eux, une chatte blanche et menue s'avança. Tout le monde s'était immobilisé pour observer la scène.

« Arrêtez. Arrêtez ce carnage. Cela fait des lunes que nous vous observons. Notre silence vous a mené à votre perte. Nous en sommes désolés. Nous ne voulions plus refaire d'erreur. Nous n'avons fait qu'aggraver les choses. Arrêtez. Vous descendez tous des mêmes Clans. Vous êtes tous frères et sœurs. La seule différence qui vous hante est votre opinion. Vous avez tous le même sang. Cessez ce massacre. »

Quoi ?! C'était tout ce qu'elle avait trouvé à dire pour se faire pardonner de toutes ces années de silences où ils nous avaient abandonné. C'était ça, sa raison ? Se payait-elle de notre tête ? Surtout qu'elle parlait pour le Clan des Étoiles entier. Noblesse, certes, beauté, certes, arguments, néant. J'étais incroyablement déçue par la femelle. Je connaissais parfaitement cette personne. Courage. J'en avais tellement entendue parler. Cette guérisseuse était la première personne à connaître la mort et le plaisir de rejoindre le Clan des Étoiles de la nouvelle forêt. Les autres guerriers étaient restés là-bas, dans l'autre forêt. Une rage incroyable me prit. Je dévisageais la femelle et ses rangs avec haine.

« Traîtres. C'est tout ce que vous avez trouvé ?! » lançais-je en me jetant sur elle.

Elle ne leva qu'une seule patte. J'étais encore dans les airs lorsque je sentis quelque chose me foudroyer sur place. J'étais électrocuté. Je fus prises de pulsions incroyablement fortes. Puis... rien. Le noir, le néant. Je ne pus que sentir le sang sortir de mes tripes et une voix qui chantonnait.

« Que tous ceux qui conteste notre décision s'approchent, ils subiront le même sort. La cause de ce massacre n'est plus.  Vivez en paix. »


രരരരരര

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-start.meilleurforum.com/

ADMINE FUN ♢ and we danced all night to the best song ever

avatar

messages : 1364
date d'inscription : 31/03/2013
age : 17
emploi : Administratrice & Solitaire.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Lun 28 Oct - 11:05



J’avais tout imaginé. J’aurais pu tout envisager. Le meilleur comme le pire. La défaite comme la victoire. La mort comme la vie. Mais pas ça. Jamais je n’aurais pu penser à ça. C’était impossible. C’était irréel. Je ne pouvais y croire. Je restais pétrifiée, devant le spectacle qui s’offrait à me yeux. Je ne fis rien. J’étais totalement immobile, comme un corps sans vie. Mais, j’étais bien vivante. Mon corps était mutilé, mes pates étaient si faibles qu’elles portaient à peine ma carcasse ensanglantée, mais je n’étais pas morte, contrairement aux dizaines de cadavres qui s’étalaient à mes pattes. Le sol de la clairière du vieux moulin était poisseux de sang et de poils arrachés. Une scène d’apocalypse avait eu lieu. Comme une fin du monde, où terreur et douleur régnaient en maître. Et la seule qu’ils trouvaient, c’était ça… Le dégoût m’envahit. La haine dévorait mon regard. Je les fixais sans ciller, ces silhouettes blanches, angéliques, qui descendaient tranquillement du ciel. Ils étaient faibles. La lumière, la clarté, rien de tout ça n’apaiserait la noirceur de nos cœurs après tant de silence. Tout était de leur faute. Le combat avait déjà duré un temps infini, et ce n’était que maintenant qu’ils intervenaient. C’était trop tard. Le massacre avait déjà eu lieu. Encore une fois, le Clan des Étoile n’avait servi à rien. Encore une fois, le Clan des Étoiles avait trahi.
Oh, certes, ils étaient beaux. Splendides, même. Parfaits. L’escadrille de guerriers-étoiles qui nous étaient descendu avait fière allure. Ils étaient nombreux, mais aucun chat mort aujourd’hui ne s’était joint à eux. Aux anciens, et à eux seuls de réparer leur faute. Mais ils en étaient incapables, de toute façon. Alignés en une parfaite ligne droite, ils avançaient vers nous. On aurait dit une armée partant au combat. Ils étaient pourtant impuissants. Ils étaient morts. Et inutiles.
Les combats s’étaient momentanément arrêtés. Tout le monde admirait le spectacle, le dénouement qui se jouait devant nous. C’était ridicule. Tous portaient trop d’attention à ces guerriers des Étoiles, alors qu’ils ne le méritaient pas. Je fus contrainte à faire de même. Le regard des chats scintillants étaient puissant, attirant comme un aimant. On ne pouvait l’ignorer. Une femelle blanche fit un pas en avant, se détachant de l’alignement. Je ne la reconnaissais pas. Je ne voulais pas savoir qui elle était. Sa voix s’éleva, étrangement réelle alors qu’elle était morte : « Arrêtez. Arrêtez ce carnage. Cela fait des lunes que nous vous observons. Notre silence vous a mené à votre perte. Nous en sommes désolés. Nous ne voulions plus refaire d'erreur. Nous n'avons fait qu'aggraver les choses. Arrêtez. Vous descendez tous des mêmes Clans. Vous êtes tous frères et sœurs. La seule différence qui vous hante est votre opinion. Vous avez tous le même sang. Cessez ce massacre. » J’ignorais si cette scène se passait réellement, ou si tout était dans nos têtes. Cela m’était égal. Ma haine, elle, était bien présente, mais je restais immobile comme une statue de glace. Mais, Étoile du Présage s’avança. Elle n’avait de regard que pour la chatte des Étoiles. J’aurais voulu lui crier quelque chose, lui dire de se méfier. Ils étaient maléfiques. Ils étaient nos ennemis désormais, et non nos anges gardiens. Mais, mon amie ne douta pas. Sa rage prit le dessus. « Traîtres. C'est tout ce que vous avez trouvé ?! » Son corps svelte à la fourrure blanche souillée de sang s’élança sur celui de l’autre femelle, au pelage immaculé. Je retenais mon souffle. J’étais comme dans un de mes pires cauchemars. Il y eut comme une détonation. Étoile du Présage retomba sur le sol avec un bruit mat. Elle ne bougeait plus. Mon cœur se serra, lorsque j’aperçus la patte levée de la chatte des Étoiles. Sans aucune griffe sortie. Elle reprit la parole, d’une voix froide, dénuée de sentiments : « Que tous ceux qui conteste notre décision s'approchent, ils subiront le même sort. La cause de ce massacre n'est plus. Vivez en paix. »
Morte. Étoile du Présage était morte. Le chagrin et le désespoir remplacèrent la haine. Je m’élançais vers le corps de mon amie. Aucune larme ne parvint à mes yeux. Je ne voulais montrer aucun signe de faiblesse au Clan des Étoiles. Une fois aux côtés de la meneuse des Océans, j’enfouissais mon museau dans sa fourrure, et respirais une dernière fois son odeur. Avec un feulement de rage, je repoussais la guerrière-étoile. Deux camps s’étaient formés, dans la combe. D’un côté, les rescapés des cinq Clans s’étaient rassemblés, les guérisseurs allant de blessé en blessé, certains chats pleurant leurs proches défunts, d’autres tout simplement impassibles. De l’autre côté, le Clan des Étoiles. Tous les mêmes. Tous semblables. Tous aussi répugnants et vide de sentiments. Je hurlais : « Ce n’est que le début de la guerre. Nous savons désormais qui sont nos réels ennemis. La paix ne régnera pas dans la forêt, tant que le Clan des Étoiles y demeurera. Vous êtes la véritable cause de ce massacre. Vous êtes les assassins de vos fils et vos filles. Vous devriez avoir honte. »

രരരരരര

OMGGGG, PERFECTION BONJOUR. Merci. ♥️

LARRY STYLINSON. ♥:
 
FOREVER YOUNG. ♥ Merci pour les cadeaux. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MODÉRATRICE GRIP' ∞ un pour tous,
tous pour un !

avatar

messages : 504
date d'inscription : 01/06/2013
double compte : Patte de Grêle

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Lun 28 Oct - 11:12

Du sang. Partout. Dans nos yeux, dans nos gorges, recouvrant nos pelages, entres nos griffes. N'importe qui était recouvert de ce liquide rouge pourpre, n'importe qui en avait avaler, n'importe qui avait senti son goût. On entendait les feulements de colère, les hurlements de douleur et de courage, mais aussi, d'une intensité plus basse, les gémissements de peur des mourants. Des morts, oh oui, il y en avait. Les cadavres jonchaient le sol, les guerriers tombaient, glissaient, dérapaient à cause d'eux. Des vétérans, des jeunes mères, des apprentis nous avaient quittés. Tout les clans étaient touchés, autant les uns que les autres. Le nombre de perte était, à vue de nez, élevé. Mais qu'avions nous fait ? Pourquoi avions nous été jusque là ? Nous étions tous responsable de ce carnage, de ce massacre. Il était difficile de décrire les atrocités que l'on pouvait tous voir ici. Notre pitié, nos amitiés, notre pacifisme, tout cela, avait disparus, avalés par la gueule béante de la haine. Cette dernière nous avait rendus aveugles et sourds. Nous avions été incapable de voir vers où nous allions, vers quoi tout cela allait nous mener. Personne encore sur le champ de bataille ne semblait se rendre compte de l'horreur de la scène qui se déroulait. Nous étions tous persuadés de faire le meilleur pour les nôtres, de défendre nos intérêts et nos convictions. Il était impossible de n'en blâmer qu'un, nous étions tous responsables. 

Je venais de mettre un combattant ennemi hors jeu. Mon corps et mon âme étaient meurtris par le combat. Des blessures me faisaient atrocement souffrir. J'avais essayé le plus possible de ne pas tuer, je le jure. Mais quand votre adversaire ne vous laisse pas le choix, que pouvez vous faire d'autre ? Intérieurement, j'étais amoché par les coups fatals que j'avais du porter. Il allait falloir que je vive avec ces morts sur la conscience. J'avais repéré un apprenti des Éclairs en détresse et je m’apprêtais à aller l'aider quand une lumière, blanche et puissante m'aveugla. Immédiatement je me tournai et observai. Et ce qui se passa, vu la chose la plus incroyable et le plus mystérieuse qu'il me fut donner de voir. Des guerriers lumineux apparurent, comme par enchantement, venant de nul part, marchant avec grâce et élégance. Ils étaient obsédants, beaux, semblaient forts et invincibles. Ils n'eurent pas besoin de se présenter pour que tous comprennent. Le clan des Étoiles étaient venus à nous. La première interrogation qui me vint à l'esprit fut : pourquoi maintenant ? Nous les avions appelés, maintes et maintes fois, nous avions envoyés les guérisseurs et ils nous avaient laissés dans l'ombre. C'était ça qui avait déclenché la guerre ! Et ils venaient, alors que la tuerie était à son summum. Cette acte me laissait perplexe. Je fronçai les sourcils. Qu'allait-il se passer à présent ? 

Une femelle, d'un blanc extraordinaire, se détacha du groupe de nos ancêtres et se mit à parler, d'une belle et envoûtante voix. 

« Arrêtez. Arrêtez ce carnage. Cela fait des lunes que nous vous observons. Notre silence vous a mené à votre perte. Nous en sommes désolés. Nous ne voulions plus refaire d'erreur. Nous n'avons fait qu'aggraver les choses. Arrêtez. Vous descendez tous des mêmes Clans. Vous êtes tous frères et sœurs. La seule différence qui vous hante est votre opinion. Vous avez tous le même sang. Cessez ce massacre. » 

Non. Non. Je baissai la tête et mon regard croisa les prunelles vides de vie d'un mâle à qui ont avait déchiré la gorge. Pourquoi ne pas nous avoir donné signe avant ? Beaucoup était morts. En vain ? Je ne savais plus quoi penser. Je relevai la tête, laissant mes yeux glisser sur les formes félines lumineuses. C'était ça être mort ? On devient une sorte de lumière? Étrange. Un mouvement attira mon attention. Étoile du Présage s'avança vers la femelle qui nous avait supplier d'arrêter. On sentait le défi briller dans ses prunelles bleues ardentes.
« Traîtres. C'est tout ce que vous avez trouvé ?! » 

Elle bondit, toutes griffes dehors et avant même qu'elle n'ai eu le temps de toucher sa cible, l'ensemble de ses muscles se crispèrent et elle tomba. J'attendis. Elle allait se relever. Elle allait bouger, feuler après l'autre chatte et lui donner une bonne leçon. Mais rien n'arriva. La meneuse des Océans était morte. Morte. Elle ne vivrait plus. C'était fini. J'étais sous le choc, un grand nombre d'émotions se bousculaient dans mon cœur. Mes pensées s'embrouillaient et je ne savais plus si tout ce qui se passait était réel ou si j'étais comateux et en pleine hallucination.
« Que tous ceux qui conteste notre décision s'approchent, ils subiront le même sort. La cause de ce massacre n'est plus. Vivez en paix. » 

La chatte fantôme avait parlé. Vivre en paix ? Alors que le clan des Étoiles, notre guide à tous, notre référence à tous, venait de tuer quelqu'un volontairement ? Mais, comment cela pourrait il en être ainsi ? L'incompréhension s'effaça progressivement et la colère prit le relais. Étoile Funèbre prit la parole, d'une voix forte et déterminée :
« Ce n’est que le début de la guerre. Nous savons désormais qui sont nos réels ennemis. La paix ne régnera pas dans la forêt, tant que le Clan des Étoiles y demeurera. Vous êtes la véritable cause de ce massacre. Vous êtes les assassins de vos fils et vos filles. Vous devriez avoir honte. » 

Elle avait raison. Tous le savait. Nos ancêtres ne nous avaient pas prévenus à temps, ils nous avaient laissé nous embrouiller tous l'esprit et oublier nos vraies valeurs. J'inspirai profondément. Il était temps. A pas lents et surs, je m'approchai d’Étoile Funèbre et m'assis près d'elle. J'étais pour que chacun dise ce qu'il avait à dire, que ce soit les vivants ou les défunts. Ils avaient parlés, très bien. A notre tour à présent de faire entendre nos idées.
« Vous dites que nous sommes tous frères et sœurs. Je veux bien vous croire. Je suis pour que la guerre cesse et que nous vivions tous en paix, tout comme vous le voulez et comme ils le veulent tous ici. » Jusque là, j'avais parlé sur un ton calme et compatissant. Mais pour la suite, je décidai de m'exprimer de façon plus forte et plus agressive : « Cependant, je suis littéralement choqué que vous ayez l'audace de tuer. Comme vous l'avez si bien dit, nous sommes tous frères et sœurs. Nous somme tous un. Et vous venez de tuer froidement l'une des nôtres ! »

La colère m'irradiait tout entier à présent. Pas de pitié, pas de peur. Qu'ils me tuent si ils osent ! Personne ne mérite de mourir de la façon dont Étoile du Présage est morte. Pourquoi est-elle morte ? Parce qu'elle défendait ses idées et les siens ? C'était donc ça qu'elle avait fait de mal ? Alors autant tous nous tuer, car nous étions tous là pour ça. Nous la vengerons.  

രരരരരര

Rainy Claw



Spoiler:
 

 



Merci adorable Fun ♥️
 Image hébergée par servimg.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 249
date d'inscription : 16/07/2013
age : 18

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Lun 28 Oct - 15:04




La colère. La colère et la passion. Il y avait un peu de peur, de triomphe et d'espoir aussi. L'espoir d'être raté de peu par un coup de griffes. L'espoir d'échapper à une morsure fatale. L'espoir de triompher face à l'ennemi. La colère n'était pas générée par les combattants. On les avait obligés à la supporter. Si bien et si longtemps qu'ils avaient désormais l'impression de l'éprouver. Le triomphe, seuls les violents le ressentaient. Il y avait des violents parmi nous. Des guerriers avides de sang et de douleur. Des êtres méprisables, faibles et pathétiques. Je n'éprouvais pas la violence. Je la subissais. Mon regard gris n'avait vu que trop de sang. Où que mes yeux se portassent, ils ne voyaient plus que du rouge, du rouge qui envahissait ma vision, comme si le liquide poisseux me coulait dans les yeux. C'était abominable. Les actes qui nous étions en train de commettre me dégoûtaient, m'emplissaient de honte et de dégoût. A un tel point que j'en aurais vomi. Je ne pouvais expliquer le désespoir que j'éprouvais. Je retrouvai cette même détresse qui fut ma seule amie, du temps où Jolie Pluie mourut. Mes sentiments étaient bouleversés, mes ressentis exacerbés. Je suffoquais. Je suffoquais au milieu de cadavres qui furent mes compagnons. Je courrais entre eux, zigzaguant quand j'y arrivais, frissonnant lorsque j'étais obligé de piétiner un corps mou et spongieux. Je vis des visages morts et vagues, désertés de toutes traces de vie, que j'avais vus souriants et joyeux lors des assemblées. Là, un des guerriers qui m'avait craché dessus lors de ma dernière rencontre avec Étoile Enchantée. Ici, une apprentie au beau pelage roux pâle et au petit corps gracieux tordu en une position artificielle... Je pilai net devant elle. Son regard vert et vide m'appelait, me suppliait de la gracier. Que pouvais-je faire ? Je la poussai délicatement d'une patte. Mon cœur se serra si fort que je crus un instant qu'il avait envoyé tout mon sang au bout de mes membres. La partie de son délicat visage qui m'avait été cachée était balafrée. Sa gorge arborait une plaie béante. Je plongeai mes griffes dans la terre humide et fermai ses paupières sur ses prunelles autrefois pétillantes. Elle ne verrait plus rien. Elle ne verrait plus que du noir. Jusqu'à l'extinction des étoiles, or ce moment n'arriverait jamais.

Tout dérapait. J'évitai des combattants, essayai de séparer deux apprentis survivants qui se crachaient dessus férocement. Le rideau de pluie me cachait le champ de bataille. Je n'eus pas besoin de voir : ils descendirent des cieux furieux de manière à être aperçus de tous. Le Clan des Étoiles. Si inutile et passif que je l'avais oublié. Il ne nous avait pas aidés. Il n'avait pas accouru à notre appel désespéré. C'était trop tard, le mal était fait. Il ne réveillerait jamais cette apprentie rousse.
Les guerriers étoilés se posèrent sur le sol ensanglanté. La pluie formait une immense flaque pourpre, gênée dans son écoulement par les corps de mes camarades. Une chatte au pelage d'un blanc aveuglant se détacha du groupe, sa fourrure brillant faiblement :

« Arrêtez. Arrêtez ce carnage. Cela fait des lunes que nous vous observons. Notre silence vous a mené à votre perte. Nous en sommes désolés. Nous ne voulions plus refaire d'erreur. Nous n'avons fait qu'aggraver les choses. Arrêtez. Vous descendez tous des mêmes Clans. Vous êtes tous frères et sœurs. La seule différence qui vous hante est votre opinion. Vous avez tous le même sang. Cessez ce massacre. »

Ah oui ? Si ils nous observaient depuis des lunes, pourquoi n'étaient-ils pas intervenus un peu plus tôt ? Au vu de la situation, leur apparition était absurde. Et je n'étais pas seul à le penser. J'aperçus Étoile du Présage, qui était non loin de la défunte. Elle lui jeta un regard haineux.

« Traîtres. C'est tout ce que vous avez trouvé ?! »

Tout se passa en un instant. La chatte au pelage immaculé s'élança vers la guerrière étoilée. Une détonation effroyable retentit, figeant tous les combattants sur place. Mon amie retomba sur le sol, inerte. La chatte du Clan des Étoiles avait levé une patte. Je ne compris d'abord pas ce qui s'était produit. Pourquoi Étoile du Présage ne bougeait-elle pas ? Cela ne lui correspondait pas. Elle devrait déjà être en train de tailler en pièce cette chatte ridicule.

« Que tous ceux qui conteste notre décision s'approchent, ils subiront le même sort. La cause de ce massacre n'est plus. Vivez en paix. »

Lorsque je vis Étoile Funèbre s'approcher de ma meneuse pour enfouir dignement son museau dans la fourrure blanche, quelqu'un hurla à mes oreilles. Un cri terrible, agonisant. Douloureux. Le cri le plus effrayant que j'eus jamais entendu. Insupportable. Je serrai les dents et fermai les yeux, tandis que mes oreilles se plaquaient contre mon crâne. Le cri n'en finissait plus. Je croyais devenir fou lorsqu'il cessa enfin. Je regardai autour de moi. Personne n'avait crié. Le hurlement avait été poussé par mon âme.

« Ce n’est que le début de la guerre. Nous savons désormais qui sont nos réels ennemis. La paix ne régnera pas dans la forêt, tant que le Clan des Étoiles y demeurera. Vous êtes la véritable cause de ce massacre. Vous êtes les assassins de vos fils et vos filles. Vous devriez avoir honte. »

Les paroles d'Étoile Funèbre me parvinrent à peine. Douleur. Haine. Cette fois, j'étais sûr de l'éprouver entièrement. Une haine intense, intolérable, envahit mon être et dévala mes veines. Elle se propagea du bout de mon museau au bout de ma queue. Une rancune toute aussi puissante s'y mêla. Je commençai à traverser lentement le champ de bataille. Peu importe les corps. Peu importe la petite femelle rousse. Mon regard était collé au corps sans vie d'Étoile du Présage. Elle en qui j'eus confiance. Elle qui commençait peu à peu à me faire oublier Jolie Pluie.

« Vous dites que nous sommes tous frères et sœurs. Je veux bien vous croire. Je suis pour que la guerre cesse et que nous vivions tous en paix, tout comme vous le voulez et comme ils le veulent tous ici. »

Dit une voix calme. Je reconnus Griffe de Pluie. Mais ce qu'il ajouta était empreint de colère.

« Cependant, je suis littéralement choqué que vous ayez l'audace de tuer. Comme vous l'avez si bien dit, nous sommes tous frères et sœurs. Nous somme tous un. Et vous venez de tuer froidement l'une des nôtres ! »

Ce n'était pas l'une des nôtre que cette sale bouffeuse de chair à corbeau venait de tuer. C'était mon âme. Je parvins enfin au corps d'Étoile du Présage. Je la détaillai, cherchant une quelconque blessure qui eut pu expliquer son immobilité. Son absence de vie. Il n'y en avait aucune. Elle n'avait pas eu l'occasion de se défendre. Ce n'était pas un acte de défense, c'était un crime. Un meurtre. Un assassinat. Je me penchai lentement pour effleurer la truffe de ma meneuse, puis me tournai vers le Clan des Étoiles et vint me placer aux côtés d'Étoile Funèbre. Il serait de mon devoir de protéger le Clan maintenant. En l'honneur de ma cheffe, il était de mon devoir d'y parvenir brillamment.

« Nous ne sommes pas vos enfants. Nous ne le sommes plus. Et nous ne le serons plus jamais. Car je le jure, du temps que je vivrai, le destin du Clan des Océans sera entièrement voué à la déchéance du Clan des Étoiles. Tous ses actes seront destinés à vous faire mal, à vous faire tomber. Et vous tomberez. Car sans foi, vous n'existerez plus. Je ne trouverai la paix que lorsque tous vos membres auront été torturés puis tués, et que leur corps aura pourri parmi les étoiles. Vous pouvez faire tomber la foudre pour nous abattre un à un, nous trouverons toujours un moyen de la contourner. Toujours. »

Mon regard était planté dans celui de la femelle blanche. Impure. Impie. Je fixai les autres guerriers étoilés. Mon regard croisa celui tant espéré. Je n'éprouvai aucune joie. Elle faisait partie d'eux désormais. Elle avait choisi de faire mourir mon âme. Elle avait opté pour la mort des guerriers de la forêt. Mais nos ombres la hanteront toujours. Jolie Pluie m'avait trahi. Et elle payera pour cela.



രരരരരര

Merci Gouttou, c'est splendide. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMINISTRATEUR ∞ i see you

avatar

messages : 572
date d'inscription : 09/02/2013
age : 17
emploi : Meneuse

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Lun 28 Oct - 16:28


War, war, war

That until there're no longer First class and second class Citizens of any nation Until the colour of a man's skin Is of no more significance Than the colours of his eyes Me say war That until there're no longer Until the colour of a man's skin Is of no more significance Than the colours of his eyes Me say war
L'Intrigue



Ô Guerre, berceuse du chaos où le néant oscille, buveuse de sang affamée, qui, hideuse, flétrie, nous entraîne dans sa folie. Tu nous embobines, deviens notre drogue mortelle pour finalement tous nous tuer. Tu nous donnes des ordres, combattre. massacrer, tuer. Et nous, tels un troupeau de moutons agglutinés suivant leur maître nous devenons  des automates, vulgaires robots accomplissant faits et gestes sans aucune réflexion. N'as-tu donc aucune conscience, aucune dignité à agir d'une telle sorte ? Regarde ce que tu as fait, regarde où on en est. Observe tous ces êtres sans vie, autrefois nos propres compagnons. C'est horrible, affreux, mais personne n'a la force d'arrêter ce massacre, tu nous as ôtés toute volonté. Alors, nous continuons encore et encore, jusqu'au jour où on mourra à notre tour. Tous veulent s'éloigner de cette horreur que tu es et le moyen le plus facile pour y arriver est bien de mourir. Au berceau-même de la mort, ô guerre, tu ne pourras plus nous atteindre. Regarde encore ce charnier qui s'étend à perte de vue, malheureuse conséquence des combats perpétuels que tu nous obliges à subir. Regarde jusqu'à en avoir les yeux meurtris. J'ai envie de te dire, crèves-en.

Je baladais mon regard sur ce misérable champ de bataille, souillé par toutes ces carcasses, tout ce sang. Tant des  nôtres avaient déjà perdu la vie. Mon coeur se serrait. Je n'arrivais à identifier les corps sans vie recouverts par la boue et le sang et j'avais peur de reconnaître des visages familiers. S'il advenait que je perde des êtres chers à mon coeur, je ne sais pas si j'arriverais à m'en remettre. Personne ne réalisait l'horreur de leurs actes, les rouages de la  scène qui se déroulait.  Nous étions tous persuadés d'agir pour le mieux, de faire le meilleur pour les nôtres. Mais quand nous nous rendrons compte de nos sottises, que nous voudrions retourner en arrière et tout réparer, ce sera impossible. Ce sera trop tard.

La pluie tombait sur les corps meurtris, les lavant de leur sang. Cette scène évoquait la fin du monde, épouvantable cataclysme; et comme si dans un dernier espoir, la Terre voulait nous faire réagir, nous stopper avant qu'on ne provoque notre propre fin. Mais hélas, nous nous arrêterons jamais tant que nous saurions vivants, sauf si quelque chose d'extraordinaire se produisait tel que..

Un éclair blanchâtre, aveuglant traversa le ciel illuminé. La pluie n'avait pas cessé, bien au contraire. Le souffle coupé, j'observais la scène, immobile, le coeur battant. Dés que j'y vis plus clair, j'aperçus des silhouettes apparaître, descendant du ciel tels des anges. Magnifiques, parfaites, intouchables. Je n'eus aucun mal à les reconnaître, tous membres du Clan des Etoiles. Que faisaient-ils ici ?! Pourquoi intervenaient-ils qu'à présent alors que la bataille était à son summum, les morts plus nombreux que jamais ? On les avait appelé à l'aide sans jamais en obtenir la moindre. N'avaient-ils donc pas honte eux aussi ? Ils nous ont lâchement abandonnés, nous laissant seuls dans l'incertitude et le désarroi. Tout était de leur faute, tous ces morts à cause de leur silence. Jamais ils ne les réveilleront. Ils sont morts. Morts vous entendez. J'avais envie de pleurer mais je n'en fis rien. Ça ne servait à rien de toute manière. Le mal était fait. Le Clan des Etoiles m'avait dégoûtée, j'avais tellement cru en eux.. Et voila le résultat, pensais-je en observant tous ces corps avachis, inertes, jonchant le sol souillé. Le moulin dominait le champs de bataille chaotique, rendant ce dernier sombre par son ombre aussi gigantesque que lui-même. Maintenant, j'attendais de voir ce qu'ils avaient à nous dire. Jamais je ne leurs pardonnerais mais peut-être comprendrais-je.. qui sait ? Les guerriers étoilés se posèrent sur le sol ensanglanté. Une chatte blanche, blanche à en avoir mal aux yeux se détacha du groupe. Elle paraissait si réelle, si concrète, alors qu'elle est censée être morte non ? Elle parla, avec tout le charisme dont elle était capable. « Arrêtez. Arrêtez ce carnage. Cela fait des lunes que nous vous observons. Notre silence vous a mené à votre perte. Nous en sommes désolés. Nous ne voulions plus refaire d'erreur. Nous n'avons fait qu'aggraver les choses. Arrêtez. Vous descendez tous des mêmes Clans. Vous êtes tous frères et sœurs. La seule différence qui vous hante est votre opinion. Vous avez tous le même sang. Cessez ce massacre. » Vous nous observiez ?! J'hallucine. Vous nous regardiez, sans agir, sans rien faire du tout, nous mener à notre perte ?! Vous êtes désolés ?! C'est trop tard, vos excuses ne changeront rien. C'est totalement absurde.. J'avais cru en vous, mais vous ne le méritez pas enfin de compte. Je suis en colère, mais surtout déçue. Tellement déçue. Quand j'étais petite, j'avais tellement eu foi en vous, vous étiez mes dieux,mes anges gardiens. Vous venez de casser ce rêve, vous avez tout détruit. Soudainement un mouvement parmi la foule de chats me fit tourner la tête. C'était Etoile du Présage, plus en colère que jamais. Voir des flammes ardentes dans ses pupilles bleu glacé ne m'aurait même pas étonnée. Le défi, la rage, la révolte se sentaient dans sa voix lorsqu'elle cracha : « Traîtres. C'est tout ce que vous avez trouvé ?! » En une seconde, tout était terminé. La meneuse s'était jetée sur la femelle étoilée malgré le peu de force qu'il lui restait. Je retins mon souffle, je pressentais mal la tournure que cela allait prendre.  Tout n'était que cauchemar. Une sourde détonation retentit. Les muscles de la meneuse se crispèrent et elle retomba sur le sol dans un bruit sourd, faisant voler la poussière autour d'elle. C'était pas possible. Non. Elle était immobile, inanimée. Elle allait se réveiller, reprendre conscience.. La femelle étoilée n'aurait pas fait ça.. Non. Je n'avais jamais aimé Présage mais jamais je n'aurai souhaité une telle mort pour quelqu'un. Même à elle. C'était fini. Tout était fini. Elle était morte. Un tas d'émotions me traversait et je tremblais, sous le choque. « Que tous ceux qui conteste notre décision s'approchent, ils subiront le même sort. La cause de ce massacre n'est plus.  Vivez en paix. » avait ajouté la femelle étoilée. Quelle connasse. C'était odieux. Comment pouvait-elle nous dire d'arrêter de combattre, alors qu'elle-même venait de tuer l'une des nôtres ?! Comment pouvait-elle nous faire la morale alors que le clan des Etoiles, notre exemple, notre référence, notre dieu venait de tuer volontairement ?! Et en plus elle proférait des menaces.. Pitoyable. J'observais tous les autres, aussi énervés que moi j'avais bien l'impression. Si elle croyait que nous allions nous laisser faire après avoir vu ça, qu'elle rêvait.  

Soudainement, Etoile Funèbre s'élança vers son amie défunte. Je savais ce qu'elle devait éprouver, la perte d'un être cher est sans doute la pire des choses. J'éprouvais pour la première fois de la compassion envers cette meneuse sinistre. Elle enfouit son museau dans la fourrure sale de la svelte meneuse. Elle feula de rage avant de repousser la guerrière-étoile. J'apercevais deux camps bien distincts. L'un était les rescapés du massacre, l'autre, le Clan des Etoiles. Pour la première fois depuis longtemps, nos étions enfin soudés. La meneuse des Marais hurla. « Ce n’est que le début de la guerre. Nous savons désormais qui sont nos réels ennemis. La paix ne régnera pas dans la forêt, tant que le Clan des Étoiles y demeurera. Vous êtes la véritable cause de ce massacre. Vous êtes les assassins de vos fils et vos filles. Vous devriez avoir honte. » Pour une fois, elle avait sur toute la ligne raison. Peut-être que nous sommes les acteurs de cette guerre mais nos aïeuls sont autant coupables si ce n'est plus. Griffe de Pluie parla à son tour, débutant par un ton calme. « Vous dites que nous sommes tous frères et sœurs. Je veux bien vous croire. Je suis pour que la guerre cesse et que nous vivions tous en paix, tout comme vous le voulez et comme ils le veulent tous ici. » Qui ne rêve pas de ça ? J'aimerais aussi tellement que tout se stoppe, que la massacre s'arrête, que tout reprenne son cours. Mais ce serait trop beau. La vie n'est pas belle. Loin de là. « Cependant, je suis littéralement choqué que vous ayez l'audace de tuer. Comme vous l'avez si bien dit, nous sommes tous frères et sœurs. Nous somme tous un. Et vous venez de tuer froidement l'une des nôtres ! » A présent, la colère perçait dans le ton de sa voix. Je soutenais entièrement l'avis de mon cher second, comme de ceux de ses prédécesseurs. Ils avaient tué Présage sans pitié, nous la vengerons sans pitié. Leur menace était inutile car nous étions tous en désaccord avec eux. Qu'ils nous tuent tous s'ils en ont la jugeote. Si la forêt devient inhabitée par les chats, le Clan des Etoiles ne fera pas long feu, ils n'auront plus personne sur qui « veiller ». Quoique je dirais plutôt « hanter » vu la situation. Ils avaient assassiner Etoile du Présage, sans lui laissant aucune chance de défense. C'est injuste. Ils n'avaient pas à utiliser leurs pouvoirs à mauvais profit. Peut-être que se battre contre eux est perdu d'avance, mais peu importe, nous mourrons en paix. Tous ensemble contre un ennemi commun. N'est-ce pas la plus belle des morts ? « Nous ne sommes pas vos enfants. Nous ne le sommes plus. Et nous ne le serons plus jamais. Car je le jure, du temps que je vivrai, le destin du Clan des Océans sera entièrement voué à la déchéance du Clan des Étoiles. Tous ses actes seront destinés à vous faire mal, à vous faire tomber. Et vous tomberez. Car sans foi, vous n'existerez plus. Je ne trouverai la paix que lorsque tous vos membres auront été torturés puis tués, et que leur corps aura pourri parmi les étoiles. Vous pouvez faire tomber la foudre pour nous abattre un à un, nous trouverons toujours un moyen de la contourner. Toujours. » Ange Déchu avait parlé à son tour. Etoile du Présage n'étant plus, à présent Ange Déchu était donc à présent chef et il s'était exprimé comme tel, puissant et déterminé. Je suis sûre qu'Etoile du Présage devait être fière de lui en ce moment-même, c'était sur. Ses paroles étaient lourdes de sens et je partageais entièrement son point de vue. Je m'avançais à mon tour, détaillant froidement un à un ces chats fantômes en qui j'avais eu foi pendant si longtemps. Je parlais fort que tous entendent ce que j'ai à leurs reprocher. « Comment pouvez-vous nous dire d'arrêter ?! Vous débarquez qu'à présent alors que le mal est fait. Nous avions eu besoin de votre aide sans jamais en obtenir la moindre. Pourquoi ce silence, vous désirez donc notre perte ? Vous nous dîtes d'arrêter de combattre puis vous tuer l'un des nôtres ?! Vous rendez-vous compte du crime que vous venez de faire ? Vous vous excusez mais vous recommencez à nous trahir dans la foulée. Vous devriez avoir honte, vous qui avez été pendant si longtemps notre repère, notre exemple, notre ange gardien. Mais c'est fini, tout ceci est de l'histoire ancienne. Vous pouvez au moins être fiers d'une seule chose. Grâce à vous, nous sommes plus soudés que jamais. Ensemble pour lutter contre un ennemi commun.. Vous. » J'y étais peut-être allée fort, mais tant pis.. C'était dit.



രരരരരര




FLYYY OMFGGG.

Spoiler:
 


Dernière édition par Etoile Ephémère. le Mar 29 Oct - 14:48, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 125
date d'inscription : 28/09/2013

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Lun 28 Oct - 17:10

Mélodie du Vent regarda autour d'elle. Le sang, partout. Les corps des guerriers, vivants, comme défunts, étaient tous maculés de sang. Elle même, qui avait le pelage blanc et pur avant cette bataille, était maintenant rouge. Soudain, elle se rappela. Sa mère. Elle venait de naître.
Je pointais le bout du museau hors de la pouponnière, et criait : « Maman ! Reviens ! » Deux grands chats étaient venu la chercher, la traînant de force hors de l'endroit où elle m'avait donné au monde, entourée des autres reines. Ils l'avaient emmené au centre de la clairière, et s'était mis lui donner de violents coup sur les flancs. D'abord sans les griffes. Puis le sang gicla. Une goutte atterrit sur mon museau, et je gémissais d'horreur. Je découvris son corps sans vie devant moi. Son pelage gris perle était rouge.
Il était comme le sien maintenant. Mais elle, il n'y avait pas que son sang. Sinon, elle serait déjà morte. Mais tout autour d'elle, il y avait des corps comme celui de sa mère, meurtris par la bataille, qui leur avait été fatale.
Soudain, tout s'arrêta. Dans chats aux pattes constellées d'étoiles descendirent. Bien qu'elle ne sache pas qui ils étaient vraiment, elle en avait la certitude.Le Clan des Etoiles était descendu.
Une chatte blanche, au pelage immaculé, s'avança. Elle avait l'air noble, malgré sa petite taille.

« Arrêtez. Arrêtez ce carnage. Cela fait des lunes que nous vous observons. Notre silence vous a mené à votre perte. Nous en sommes désolés. Nous ne voulions plus refaire d'erreur. Nous n'avons fait qu'aggraver les choses. Arrêtez. Vous descendez tous des mêmes Clans. Vous êtes tous frères et sœurs. La seule différence qui vous hante est votre opinion. Vous avez tous le même sang. Cessez ce massacre. »

Même si Mélodie du Vent n'était pas guérisseuse, elle savait que les guerriers de jadis les avaient abandonnés. Qu'ils ne donnaient plus de signes de leur présence depuis bien des lunes. Son sang bouillait. Elle avait envie de se jeter sur la chatte blanche, même si elle savait que cela ne servirait à rien. Etoile du Présage lui lança un feulement de rage :

« Traîtres. C'est tout ce que vous avez trouvé ?! »

Elle se jeta sur la guerrière du Clan des Etoiles, qui leva une patte, sans même sortir les griffes. La meneuse se retrouva figé, foudroyé par quelque chose d'inconnu. Elle retomba sur le sol lourdement. Mélodie du Vent ne la vit plus bouger. Elle était morte.

« Que tous ceux qui conteste notre décision s'approchent, ils subiront le même sort. La cause de ce massacre n'est plus. Vivez en paix. »

Mélodie du Vent ne comprit pas. Vivre en paix ?! Sa meneuse venait de mourir, par sa faute, et elle leur conseillait de vivre en paix ? C'était une blague.
Etoile Funèbre s'avança vers le corps d'Etoile de Présage, et fourra son museau dans son pelage. Puis, elle leva la tête, et dit à son ancêtre :

« Ce n’est que le début de la guerre. Nous savons désormais qui sont nos réels ennemis. La paix ne régnera pas dans la forêt, tant que le Clan des Étoiles y demeurera. Vous êtes la véritable cause de ce massacre. Vous êtes les assassins de vos fils et vos filles. Vous devriez avoir honte. »

Mélodie du Vent regarda une dernière fois le corps inerte de sa meneuse, mais détourna le regard. Elle ne pouvait pas y croire. Elle était morte. Et elle ne rejoindrait sûrement jamais le Clan des Étoiles.

« Vous dites que nous sommes tous frères et sœurs. Je veux bien vous croire. Je suis pour que la guerre cesse et que nous vivions tous en paix, tout comme vous le voulez et comme ils le veulent tous ici. »

Elle aperçut du coin de l’œil, Griffe de Pluie, le lieutenant du Clan des Nuages, qui avait pris la parole.

« Cependant, je suis littéralement choqué que vous ayez l'audace de tuer. Comme vous l'avez si bien dit, nous sommes tous frères et sœurs. Nous somme tous un. Et vous venez de tuer froidement l'une des nôtres ! »

En elle, elle aurait voulu tuer le Clan des Etoiles tout entier. Mais elle savait que c'était impossible. Comme tuer des chats, qui étaient déjà morts ? Et eux, il pouvait les tuer comme bon leur semblait. Elle vit Ange Déchu, qui disait d'une voix grave :

« Nous ne sommes pas vos enfants. Nous ne le sommes plus. Et nous ne le serons plus jamais. Car je le jure, du temps que je vivrai, le destin du Clan des Océans sera entièrement voué à la déchéance du Clan des Étoiles. Tous ses actes seront destinés à vous faire mal, à vous faire tomber. Et vous tomberez. Car sans foi, vous n'existerez plus. Je ne trouverai la paix que lorsque tous vos membres auront été torturés puis tués, et que leur corps aura pourri parmi les étoiles. Vous pouvez faire tomber la foudre pour nous abattre un à un, nous trouverons toujours un moyen de la contourner. Toujours. »

Elle aurait voulu, crier, elle aussi son avis. C'était injuste. Oui, injuste. Elle regarda de nouveau le lieutenant, qui avait maintenant, l'air troublé. Et même en colère. Mais elle ne vit pas qui le mettait dans un tel état, parmi les chats du Clan des Etoiles. Puis, ce fut le tour d’Étoile Éphémère de s'avancer, et de dire d'une voix déterminée :

« Comment pouvez-vous nous dire d'arrêter ?! Vous débarquez qu'à présent alors que le mal est fait. Nous avions eu besoin de votre aide sans jamais en obtenir la moindre. Pourquoi ce silence, vous désirez donc notre perte ? Vous nous dîtes d'arrêter de combattre puis vous tuer l'un des nôtres ?! Vous rendez-vous compte du crime que vous venez de faire ? Vous vous excusez mais vous recommencez à nous trahir dans la foulée. Vous devriez avoir honte, vous qui avez été pendant si longtemps notre repère, notre exemple, notre ange gardien. Mais c'est fini, tout ceci est de l'histoire ancienne. Vous pouvez au moins être fiers d'une seule chose. Grâce à vous, nous sommes plus soudés que jamais. Ensemble pour lutter contre un ennemi commun.. Vous. »

Mélodie du Vent voulut elle aussi parler, mais elle n'osa pas. Elle avait peur de ces chats. Ils avaient tué Étoile du Présage, et à son avis, ils n'hésiteraient pas à tuer d'autres félins. Elle regarda une nouvelle fois le corps inerte de son ancienne meneuse. Elle n'avait pas pu se défendre. Sa mort était injuste. Tout comme celle de sa mère, qui venait de mettre bas, et qui n'avaient pas eu la force de se défendre contre ses bourreaux. Les chats étoilés étaient eux aussi des bourreaux, et maintenant, elle le comprenait.

| Bon, du coup Mélodie' ne parle pas, mais c'est pas grave ! x) |

രരരരരര



Merci Plume du Temps ! ♥:
 


Une petite histoire [Dédicacé à Fun, Leelo, Hunt' & Monster]:
 


Dernière édition par Mélodie du Vent le Jeu 31 Oct - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-last-time-rpg.forumactif.org/

ANIMATRICE ALEX ∞ il faut savoir tourner les pages, mais parfois, les déchirer

avatar

messages : 223
date d'inscription : 21/03/2013
age : 16
emploi : LE tout premier et SEUL ancien du forum. 8D / Animatrice.
double compte : Envol du Phénix.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Mar 29 Oct - 19:22

Tout ce massacre. Tout ce bordel. Tous ces cadavres, déchiquetés, inertes. Tous ces chats égorgés, tués. Il y avait aussi certains survivants. Comme l'apocalypse. Seuls certains allaient survivre. La bataille faisait toujours rage. Je m'élançais, tuant ou blessant tout ceux que je croisais, sauf mes alliés, bien sûr. Mon pelage Noir et blanc était maintenant brun du sang séché et rouge sang récent. A présent, mon œil inutilisable pleurait du sang, qui celui-ci ruisselait sur ma figure. Je ne devais pas être beau à voir, mais je m'en fichais. Je devais me battre. Le Clan des Étoiles nous avait abandonnés, la preuve. Depuis tant de lunes, il n'avait pas montré un seul signe. Et voilà où nous en sommes. La guerre. Le chaos. Et puis...
Des silhouettes argentées, brillantes, étincelantes. Le carnage s'arrêta, d'un seul coup, pour regarder ce qui se passait. Le Clan des Étoiles. Il arrivait au moment où il y avait trop de morts. C'était trop tard pour agir, maintenant. Mon œil s'enflamma. De haine, de rage, et de rancune. J'ai planté mes griffes dans la terre maculée de sang. J'étais enragé. Une chatte blanche s'avança. " Arrêtez. Arrêtez ce carnage. Cela fait des lunes que nous vous observons. Notre silence vous a mené à votre perte. Nous en sommes désolés. Nous ne voulions plus refaire d'erreur. Nous n'avons fait qu'aggraver les choses. Arrêtez. Vous descendez tous des mêmes Clans. Vous êtes tous frères et sœurs. La seule différence qui vous hante est votre opinion. Vous avez tous le même sang. Cessez ce massacre. " Oui, oui, oui. Après qu'il y ait des dizaines et des dizaines de morts, ils nous disent d'arrêter. J'ai failli avancer pour le cracher à la figure, mais je me suis retenu. Par contre, Étoile du Présage, elle, s'est avancée. "Traîtres. C'est tout ce que vous avez trouvé ?! " Pendant une, ou peut-être cinq secondes, il y eu du silence. Mais, encore une fois, Étoile du Présage le brisa et s'élança sur la chatte blanche. La cheffe a sauté, puis... Boum. Plus rien. La foudre s'était abattue sur Étoile du Présage. Son corps retomba sur le sol, inerte. J'étais franchement sous le choc. Le Clan des Étoiles qui tuait un de ses descendants. La chatte blanche avait à peine levé la patte. " Que tous ceux qui conteste notre décision s'approchent, ils subiront le même sort. La cause de ce massacre n'est plus.  Vivez en paix. " Comment voulez-vous vivre en paix en sachant que vos ancêtres morts puissent tuer un de leurs descendants, qui était nous tous ? A son tour, Étoile Funèbre s'élança, mais vers Étoile du Présage. Elle enfoui le museau dans la fourrure de la cheffe du Clan des Océans, avant de repousser la chatte étoilée avec un feulement de rage. " Ce n’est que le début de la guerre. Nous savons désormais qui sont nos réels ennemis. La paix ne régnera pas dans la forêt, tant que le Clan des Étoiles y demeurera. Vous êtes la véritable cause de ce massacre. Vous êtes les assassins de vos fils et vos filles. Vous devriez avoir honte. " Et elle avait raison. Je n'aurais jamais cru le penser, mais... Le Clan des Étoiles était un traître. Un meurtrier. Un assassin. Puis, Griffe de Pluie prit la parole d'un ton calme, ce qui m'étonnait vu la tension qui régnait sur la "foule" de guerriers. " Vous dites que nous sommes tous frères et sœurs. Je veux bien vous croire. Je suis pour que la guerre cesse et que nous vivions tous en paix, tout comme vous le voulez et comme ils le veulent tous ici. " Mais il reprit la parole, avec un ton menaçant. " Cependant, je suis littéralement choqué que vous ayez l'audace de tuer. Comme vous l'avez si bien dit, nous sommes tous frères et sœurs. Nous somme tous un. Et vous venez de tuer froidement l'une des nôtres ! " Et un de plus qui avait raison. La mort d'Étoile du Présage avait sûrement bouleversé la totalité des guerriers. "  Nous ne sommes pas vos enfants. Nous ne le sommes plus. Et nous ne le serons plus jamais. Car je le jure, du temps que je vivrai, le destin du Clan des Océans sera entièrement voué à la déchéance du Clan des Étoiles. Tous ses actes seront destinés à vous faire mal, à vous faire tomber. Et vous tomberez. Car sans foi, vous n'existerez plus. Je ne trouverai la paix que lorsque tous vos membres auront été torturés puis tués, et que leur corps aura pourri parmi les étoiles. Vous pouvez faire tomber la foudre pour nous abattre un à un, nous trouverons toujours un moyen de la contourner. Toujours. " C'était au tour de Ange Déchu, qui était sûrement maintenant le chef des Océans. D'ailleurs, je pensais qu'il en était vraiment digne, vu la façon dont il avait parlé. Étoile Éphémère s'avança. " Comment pouvez-vous nous dire d'arrêter ?! Vous débarquez qu'à présent alors que le mal est fait. Nous avions eu besoin de votre aide sans jamais en obtenir la moindre. Pourquoi ce silence, vous désirez donc notre perte ? Vous nous dîtes d'arrêter de combattre puis vous tuer l'un des nôtres ?! Vous rendez-vous compte du crime que vous venez de faire ? Vous vous excusez mais vous recommencez à nous trahir dans la foulée. Vous devriez avoir honte, vous qui avez été pendant si longtemps notre repère, notre exemple, notre ange gardien. Mais c'est fini, tout ceci est de l'histoire ancienne. Vous pouvez au moins être fiers d'une seule chose. Grâce à vous, nous sommes plus soudés que jamais. Ensemble pour lutter contre un ennemi commun.. Vous. " J'étais d'accord avec la cheffe de Nuages. D'ailleurs, moi aussi je me suis avancé, et me suis placé à côté d'Étoile Éphémère. " Étoile du Présage. Étoile Funèbre. Griffe de Pluie. Ange Déchu. Étoile Éphémère. Ils ont tous raison. Vous nous avez trahi. Vous  intervenez quand il y a déjà assez de morts pour doubler le nombre actuel du Clan des Étoiles. Vous tuez Étoile du Présage. Vous dites que nous sommes vos descendants. C'est bien de le dire, oui. Mais retenez ça : vous avez tué une de vos enfants. Vous devriez avoir honte. Allez-y, essayez de tous nous tuer. Mais vous le regretterez, je vous le garanti. A présent, comme le disait Étoile Éphémère, nous sommes un. Le un, c'est nous tous. Nos adversaires... c'est vous. "

|Désolée Mélodie, mais si je devais répondre, c'était maintenant ou jamais. ^^' |

രരരരരര


Merci Fly, c'est tellement magnifique que j'en ai les larmes aux yeux. *0*


Thanks les gens. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMINE FUN ♢ and we danced all night to the best song ever

avatar

messages : 1364
date d'inscription : 31/03/2013
age : 17
emploi : Administratrice & Solitaire.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Dim 17 Nov - 20:47


What Now ∞ Rihanna
« and i just wanna scream. »

Je ne voulais pas les écouter. Je m’en foutais.  L’avis des autres n’allait rien changer. Tuer à nouveau chaque guerrier du Clan des Étoiles ne ramènerait pas mon amie. Les humilier, les lapider, rien ne pourra rendre la vie.
Je me sentais déconnectée. Ailleurs, dans un autre monde, avec d’autres êtres. Je sentis des mouvements autour de moi. Tous s’activaient. J’avais été la première à réagir, c’était donc leur tour. Je n’avais plus rien à faire. Je me laissais divaguer. J’eus l’impression d’une présence à mes côtés. Un pelage gris et des yeux saphir retinrent mon attention. Le temps d’un instant. Mon regard glissa à nouveau sur le corps sans vie d’Étoile du Présage. Mes yeux s’emplirent de larmes brûlantes. Je ne les sentis pas couler le long de mes joues tant le flot était interrompu. Je voyais flou. Je souffrais le martyr. J’avais l’impression que mon cœur se mutilait, qu’un être inconnu le déchirait à l’aide d’une lame aiguisée. Ça ne pouvait pas être uniquement à cause de la perte d’Étoile du Présage. Un ennemi invincible accentuait la douleur. Il cherchait à m’abattre, à me tuer, à me briser. Je ne pouvais résister. Trop de choses s’étaient accumulées. La mort de ma meilleure amie n’était pas la seule responsable. J’avais entretenu tant de haine, tant de doutes, tant de désespoir depuis tout ce temps. Nul n’avait pu m’aider. Pas même celle que j’avais perdu. J’étais la seule à pouvoir m’en sortir. La seule à pouvoir agir. Je devais enfin laisser éclater ma rancœur et mes remords. Je devais laisser mon cœur exploser. Je rebâtirais mon bonheur sur les cendres de mes souvenirs. C’était possible. Tout est possible quand on y croit, quand on a la foi. J’étais prête à tout abandonner.  Mais j’ignorais si j’allais le regretter.
Je respirais mal. Je me sentais perdue. Je me sentais indigne. J’avais honte. Bientôt, je serais seule. Nul ne pourrait me juger. Je ne craindrais l’avis de personne. Je serais la seule personne à pouvoir décevoir. Je séchais mes larmes, sans en faire disparaitre les traces. J’avais pleuré. Je l’assumais. Je me relevais, me redressais. Je m’étais écroulée. Je l’assumais. J’observais autour de moi. Le cauchemar n’était pas terminé. Les membres du Clan des Étoiles étaient encore là. Ils n’avaient pas bougé. Mais les autres, si. Des représentants de chaque Clan s’étaient avancés. Ils me soutenaient. Ils s’opposaient au Clan des Étoiles. Ensemble, nous étions plus forts, je le sentais. Ensemble, nous pouvions résister. Mais j’étais lassée.
Les deux lignes étaient face à face. Je brisais celle des vivants, fis un pas en avant. Je me sentais forte, à nouveau. Je l’avais toujours été. Je le serais à jamais. Sans eux. C’était ainsi. Nul ne pouvait lutter contre un esprit décidé.  

« Le Clan des Étoiles pense nous diriger comme des pantins, pouvoir nous tuer un à un.  A partir d’aujourd’hui, je brise mes chaînes. Je me libère de ce monde, de ces Clans qui m’ont tenue en esclavage si longtemps. Je n’ai plus rien à faire parmi vous. Ce ne sont pas des paroles en l’air. Je ne dis pas ça sous le coup de l’émotion, je ne suis pas prise de folie. Non. Je pars. Définitivement. Je me barre. Je ne fais plus partie du Clan des Marais. Je ne suis plus Étoile Funèbre. »

Mon cœur battait fort dans ma poitrine. Je l’entendais résonner à mes oreilles. Il me criait de m’échapper dès maintenant avant que ma volonté vacille. Je lui obéis. Je n’écoutais jamais mon cœur. Cela allait changer. Je ne ferais plus ce que je devais, mais ce que je voulais. Dans un silence de mort, je me faufilais dans le mince couloir formé entre les deux lignes de chats. Je les affrontais une dernière fois avec dédain et mépris. Chacun de mes pas semblait frapper le sol avec un bruit mat et solennel. Je dévisageais les guerriers transparents du Clan des Étoiles. Je les défiais de me tuer, maintenant. Mais aucun ne bougea. Aucun ne tenta. Ils m’admiraient, j’en étais sûre. Ils me jalousaient. Ils ne pouvaient pas tuer une personne comme moi, avec autant d’aplomb, autant de fierté et de dignité.

« Désormais, je serais Délivrance Funèbre. Et je serais libre de choisir mon destin. »

Sur ces mots, prononcés d'une voix rauque, je poursuivis mon défilé funeste.
J’avais traversé la clairière des Cinq Hélices sans un regard en arrière, les yeux fixés sur mon avenir. Je me stoppais avant de pénétrer dans la forêt. Je me retournais. Le Clan des Étoiles avait disparu. Il s’était évaporé. Avais-je rêvé de tout ça ? Non, je ne crois pas. Je fis quelques pas en avant. La forêt sombre étouffa bientôt ma silhouette. Je ne leur laissais en souvenir que quelques cadavres mutilés et des esprits marqués. Une page de ma vie se tournait. Sans regrets.  

രരരരരര

OMGGGG, PERFECTION BONJOUR. Merci. ♥️

LARRY STYLINSON. ♥:
 
FOREVER YOUNG. ♥ Merci pour les cadeaux. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MAÎTRE DES LIEUX ∞ i want it all

avatar

messages : 53
date d'inscription : 08/09/2012
emploi : Administrateur.
double compte : *
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   Lun 18 Nov - 12:18

RP CLÔTURÉ & ÉVENT GUERRE TERMINÉ.
Une annonce arrive bientôt pour un résumé de cet Évent et de ce qu'il faut en retenir pour la suite. heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-start.meilleurforum.com



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE   

Revenir en haut Aller en bas
 

➨ TROISIÈME RP DE l'INTRIGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW START ര :: Hors-Jeu :: Corbeille :: INTRIGUE 1.-