NEW START FERME SES PORTES.
rejoignez nous sur Heartbreaker : http://heartbreaker.desforums.net/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ADMINE FUN ♢ and we danced all night to the best song ever

avatar

messages : 1364
date d'inscription : 31/03/2013
age : 17
emploi : Administratrice & Solitaire.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Lun 5 Aoû - 16:05

« Une vie parsemee d’erreurs n’est pas seulement honorable,
mais plus utile qu’une vie passee à ne rien faire »

Clan des Marais
Étoile Funèbre & Épine des Roses & Nuage du Cherokee


J’me suis trompée. J’ai fait une erreur. J’ai mal choisi. Peut-être parce que je n’ai pas assez réfléchi. Peu importe la raison, mais plutôt le résultat. Peu importe pourquoi et comment, ce qui compte c’est de modifier. Rectifier cette erreur, tant que c’est encore possible. Se rendre compte qu’on n’est pas parfait, qu’on a pas toujours fait les bons choix. L’avouer. Et après, seulement après, on peut corriger. Mais imagine, tu veux pas assumer, tu veux pas réaliser que tu t’es leurrée. Tu fermes les yeux, t’es trop prétentieuse, t’es trop égoïste. Et tu fonces droit dans le mur que tu te prends en plein visage. Nan, là, t’as le choix. Il faut juste faire le bon. Le mien est déjà fait.
J’ai placé ma confiance en lui. En une seule personne, pour ce poste unique. Je lui ai aussi donné un apprenti. Je l’ai choisi. Il m’a déçu. Mais je ne peux pas dire qu’il a manqué à son devoir. Ce n’était pas son devoir, justement. Ce n’était pas pour lui. Ça lui correspondait pas. Il est pas fait pour ça. Il veut pas ça. Et j’ai été trop aveugle pour le voir. Pour comprendre. Oui, on peut dire que j’ai fait une erreur. C’est pas la première, mais j’espère bien que c’est la dernière. J’peux plus me permettre ce genre de choses. J’suis responsable, et mes choix sont ceux du Clan. Mes erreurs aussi. Maintenant, faut leur annoncer. J’ai pas peur. J’ai pas honte. Je sais que c’est que du positif.

« Que le Clan des Marais se rassemble autour du Promontoire. » déclarais-je d’une voix puissante, après avoir bondit sur la souche d’arbre qui trônais au milieu du camp. J’affichais un visage neutre, mais une flamme de conviction luisait dans mon regard de braise. Je n’avais prévenu personne. Pas même Épine des Roses, que j’avais choisi. Croyez pas que ça m’amuse de faire des surprises. Non, c’est juste qu’à peine avoir fait mon choix, j’avais voulu l’annoncer. Pour éviter un nouveau changement d’avis, entre autre. Je cherchais du regard ma sœur de cœur dans la masse de chats. J’avais une confiance infinie en elle. Je savais qu’elle ne cracherait pas sûr ce pouvoir que je lui offrais. Elle n’en aurait pas peur, pas comme lui. Valse Temporelle se fixait sur son passé. Ça l’empêchait d’avancer. Je n’pouvais rien y faire. « J’ai pris une importante décision. Valse Temporelle n’est pas fait pour être lieutenant, et j’aurais dû mieux réfléchir avant de le choisir. Je le destitue de ses fonctions, mais il reste tout de même un excellent élément du Clan en tant que guerrier. Épine des Roses sera notre nouvelle lieutenante. » ajoutais-je, avant de faire une pause. J’savais que personne ne s’attendait à ce genre d’annonce. En tout cas, pas si tôt. Cela devait bien amuser le frère de Valse Temporelle, qui allait probablement subir de nombreuses moqueries. Je le défendrais, comme j’avais fait lorsqu’il était lieutenant. Il conservait sa place dans mon cœur, et si je lui retirais son poste ce n’était ni par haine, ni par cruauté. Avant que l’assemblée se dissolve pour parler de la nouvelle nommée par petits groupes ou de reprendre leur activité, je déclarais d’une voix solennelle : « Il me semble aussi que laisser à Valse Temporelle l’apprentissage de Nuage du Cherokee serait une erreur. Je reprendrais moi-même cette novice, pour qu’elle termine sa formation. Voilà. Je n’ai rien à ajouter. »

രരരരരര

OMGGGG, PERFECTION BONJOUR. Merci. ♥️

LARRY STYLINSON. ♥:
 
FOREVER YOUNG. ♥ Merci pour les cadeaux. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 129
date d'inscription : 22/06/2013
age : 21
double compte : Quintessence du Rêve

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Mar 6 Aoû - 11:55

 "Anyone who has never made mistakes has never tried anything new." Albert Einstein


Le pouvoir, voilà une chose à laquelle tu n'avais jamais pensé auparavant. A vrai dire, ce mot n'avais aucun sens pour toi, c'était un simple produit du langage désignant une épée à double tranchant en réalité. Certains feraient n'importe quoi pour n'en avoir rien qu'un peu, pas toi, le pouvoir ne faisait pas partie de tes impératifs. Tu en aurais, tu ne cracherais pas dessus mais tu n'en t'en vanterais pas, tu ferais juste ton devoir, loyale à ton habitude. Une épée à double tranchant, oui, c'est ce que tu pensais du pouvoir. En effet, le pouvoir permet de se faire respecter, d'avoir une place d'honneur dans la société, à la seule condition de l'exercer correctement. Le pouvoir avait son lot de contraintes, il fallait peser le pour et le contre de chaque décision, en politique, il n'y avait pas de place pour l'impulsivité. Le pouvoir appelait à lui la stratégie, le calcul voire même parfois la manipulation. Tu ne saurais dire si tu étais de la trempe des décisionnaires, mais même si tu gardais en toi une rancœur illimitée pour certains membres de ton clan, tu ferais toujours ce qui te semblerais le plus juste et meilleur pour eux. 
*
Épine des Roses revenait d'une chasse infructueuse tout en menant cette réflexion sur le pouvoir. Il avait toujours été difficile pour la guerrière de se concentrer sur ses proies lorsqu'elle pensait, c'est ainsi qu'elle revint bredouille au camp. Bientôt, la femelle bicolore aperçut sa sœur de cœur fièrement dressée sur le Promontoire, sa voix ferme et assurée parvint aux oreilles d’Épine des Roses : « - Que le Clan des Marais se rassemble autour du Promontoire. »
La guerrière s'avança, perplexe et curieuse. Etoile Funèbre ne lui  avait pas parlé de réunir le Clan aujourd'hui, ce devait être grave, les deux amies se disaient tout en général. C'est avec inquiétude qu’Épine des Roses attend plus de précision sur ce rassemblement mystère. Des interrogations fleurissaient dans sa cervelle et bientôt la guerrière eut ses réponses :
«- J’ai pris une importante décision. Valse Temporelle n’est pas fait pour être lieutenant, et j’aurais dû mieux réfléchir avant de le choisir. Je le destitue de ses fonctions, mais il reste tout de même un excellent élément du Clan en tant que guerrier. Épine des Roses sera notre nouvelle lieutenante. » 
Le choc se peint alors sur le museau de la femelle, en effet, Valse Temporelle n'avait pas été à la hauteur de ses fonctions et sa destitution était tout à fait légitime . Il était un excellent guerrier et il le resterait. Cependant, Épine des Roses ne s'attendait absolument pas à devoir le remplacer. Sa réflexion sur le pouvoir lui revint alors en tête. Avait-elle eu l'instinct qu'elle accéderait au pouvoir ?  Elle ne saurait le dire. Elle ne se réjouit pas de cette promotion, préférant ne pas se réjouir du malheur d'un autre. Le mâle se ferait sans aucun doute insulter par son frère et sa clique, Épine des Roses le défendrait c'était maintenant son devoir, elle avait beau avoir mauvaise réputation, elle n'était pas non plus sans cœur   Elle se reprit alors, et s'avança simplement, sans bomber le poitrail vers le Promontoire afin d'adresser quelques mots à sa meneuse qui décida qu'elle en avait terminé. Arrivée sur la souche, Épine des Roses toucha le museau de son amie et murmurant simplement et gravement :
"- Je ne te décevrais pas, Etoile Funèbre, ma meneuse, ma sœur. "  
Si la voix de la nouvelle lieutenante s'était faite basse, elle y avait fait passé toute sa volonté de bien faire et son dévouement. Elle irait n'importe où, ferait n'importe quoi pour Etoile Funèbre, elle n'avait qu'à demander. Épine des Roses accueillait ses nouvelles fonctions ainsi, avec dévouement et simplicité. Elle demanda juste :
"- Pourras tu me faire un rapide topo de la situation lorsque tu auras le temps je te prie ?  "  
En effet, si la bicolore en savait plus que tout un chacun du fait de ce lien spécial avec la meneuse, elle ne savait pas tout pour autant et si elle voulait réussir là où elle ne se serait jamais attendue à être, il lui faudrait un peu plus d'informations.



രരരരരര


Merci beaucoup Fly    
Oldies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 230
date d'inscription : 29/04/2013
age : 19
double compte : Nuée d'Étincelles.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Mer 7 Aoû - 9:32

Nouveau Lieutenant || Le clan


J'ouvris avec peine mes yeux dans la pénombre de notre tanière. Il faisait déjà soir, et j'avais décidé de me reposer un moment. Après un moment de chasse c'est sûr que faire une sieste dérange personne. Tout le clan était dans la clairière, mangeant un bout de gibier ou pour une autre raison. Je n'avais pas l'envie de les rejoindre, je préfère être seul, comme à mon habitude. Je reposai ma tête sur mes pattes, pensif. Si seulement je pourrai être guerrier ! La vie serait bien plus simple .. Chasser seul, ne pas laver les litières, n'être plus sous la garde d'un guerrier. J'avoue que ces temps-ci je n'ai qu'un seul objectif, une ambition : Prendre la place de lieutenant et atteindre le poste de chef. Je me fiche de qui serait sur ma route. Que se soit ma soeur, ma chef ou je ne sais qui. Je ne sais pas d'où mes venu l'envie d'atteindre le rang de meneur. Peut-être qu'à force de rester renfermé sur moi, l'idée de vengeance s'est déclenchée. J'allais refermer mes paupières quand une voix familière appela : « - Que le Clan des Marais se rassemble autour du Promontoire. » Je grognai, dérangé qu'elle le fasse au moment précis où j'allais m'endormir. Mais elle le savait peut-être pas. Enfin même sûrement. Mais bon, c'est pas si grave. Je me demande en quelle honneur nous appelle-t-elle. Je m'assis au seuil de mon repaire, ne voulant pas être écrasé dans la foule au pied de la souche. Je fixai maintenant mon mentor, attendant ses paroles. «- J’ai pris une importante décision. Valse Temporelle n’est pas fait pour être lieutenant, et j’aurais dû mieux réfléchir avant de le choisir. Je le destitue de ses fonctions, mais il reste tout de même un excellent élément du Clan en tant que guerrier. Épine des Roses sera notre nouvelle lieutenante. » Pauvre Valse Temporelle, moi je trouve qu'il faisait un excellent lieutenant. Maintenant, je suivais des yeux Epines des Roses, guettant la réaction de celle-ci. Je me demande pourquoi notre chef choisis souvent des personnes chères à elle pour des choses importantes. Ils seront facile à perdre. La guerrière Blanche et Noire s'approcha de la souche d'arbre et grimpa dessus. Une fois au sommet, elle toucha du museau celle d'Etoile Funèbre. En faite, pour moi c'était plutôt une mauvaise annonce. Alors que les acclamations fusèrent dans le camp, je retournai dans ma litière sans jeter un regard vers le promontoire. Elle est jeune, et donc pour qu'elle perd son rang et que j'y accède, cela va prendre trop de temps. Mais bon, c'est une vie de clan ça. Peut-être qu'un jour je devrai le quitter ..

രരരരരര

J'ai espéré que la vie ne soit pas cruelle, qu'un jour elle aura une raison.Mais j'ai toujours vécu dans un Enfer.




Dark Dream
Signatures, merci :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Mar 13 Aoû - 18:34

 IVE Lost my honor
Ft. The Clan.
 
 
J’avais honte. Plus honte que lorsque mon frère et ses amis m’humiliaient devant tout le Clan. A présent, ils allaient en faire des gorges chaudes de ma destitution de mon poste. Après tout, mon frère n’avait pas eu si tort que cela en disant que je n’étais pas apte au poste. Je n’en voulais pas à Epine des Roses, ni à Etoile Funèbre, non, je savais que tout était entièrement de ma faute. Mais au moins, à présent, je n’avais plus ces lourdes tâches qui me pesaient sur les épaules, et rien ne me retenait de partir du Clan. Certes, j’allais laisser Mère, mais celle-ci était au bord de la folie, et ne se rendrait pas compte d’un fils en moins dans le camp. Mon frère ne ressentirait de la satisfaction. Et les autres ? Bah, sans doute s’en ficheront-ils. Comme toujours. Je n’avais pas l’intention d’aller dans un autre Clan, juste l’intention de vivre ermite jusqu’à la fin de mes jours. Sans doute était-ce la meilleure solution.


Je n’écoutais point les nouvelles d’Etoile Funèbre. Ma honte l’était plus encore, qu’elle m’avait destitué de mon rôle de mentor envers Nuage de Cherokee, pour reprendre son entraînement elle-même. En gros, je ne servais plus à rien maintenant. Je me contentais de baisser la tête, et de faire chemin vers la sortie du camp. Sans un regard en arrière. Sans un regret. Je fis la sourde oreille sous les acclamations du Clan des Marais pour leur nouveau lieutenant. Je franchis la sortie et me mit à courir, loin de cet univers qui n’était plus le mien. Je courus vers mon avenir, et mon nouveau chemin.


||So. VT est devenu solitaire suite à sa destitution. Si Fun’ ou un autre admin pouvait me mettre la nouvelle couleur please :3||
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Mer 14 Aoû - 15:43



Une journée semblable à toutes les autres, mais cette fois dans les genres grisâtres et sans humeur, plutôt fade, plutôt sans cœur, plutôt sans émotion, froide pourtant.. Une journée dans laquelle personne ne faisait plus attention à l'existence des autres. Une journée où personne ne faisait plus attention à l'existence du monde. Une journée où personne ne faisait plus attention à rien. Le monde était comme vide. Cette couleur était déprimante, oh non loin d'être chaleureuse. Elle nous mettait tous dans une humeur colérique, fade, et froide, comme citées au début. Tout était nul, sans but précis, sans rien à faire. Personnellement, je détestais complètement ce genre de journées où nous ne faisions qu'errer lentement. Par "nous" j'entends là tous les guerriers. Le Clan entier appliquait ce ode de vie de toute façon. Et dire qu'un simple ciel -non, sa couleur- pouvait complètement vous changer un monde.
Seulement, quelque chose perturba ce cycle, l'appel d'Étoile Funèbre. La meneuse nous avait tous réunis autour du promontoire, ou plutôt la grande souche abattue autrefois par les Bipèdes qui nous faisait office de promontoire. Mais c'était d'ailleurs amplement suffisant. elle nous dévisageait tous comme de vulgaire poussières qu'elle pouvait écraser à tout moment, comme de petite boule de poils dans lesquelles elle pouvait shooter sans avoir le moindre remord. Il faut dire qu'elle était puissante, et tout le monde ici présent en était parfaitement conscient, surtout elle-même. Elle dirigeait le clan des Marais, mais derrière sa tête se cachait l'idée tordue que tous les chefs avaient enfouis : celle de régner sur la forêt entière, de tout diriger. Je dois aussi dire que je n'appréciais pas du tout cette sale idée que tous les meneurs de Clan avaient derrière la tête, je ne pouvais d'ailleurs pas la supporter, du tout. Je ne pouvais simplement pas supporter l'idée d'être traitée comme une vulgaire poussière, comme le pensait fortement Étoile Funèbre. 
« J’ai pris une importante décision. Valse Temporelle n’est pas fait pour être lieutenant, et j’aurais dû mieux réfléchir avant de le choisir. Je le destitue de ses fonctions, mais il reste tout de même un excellent élément du Clan en tant que guerrier. Épine des Roses sera notre nouvelle lieutenante. »
C'est à cet instant que je compris qui elle était réellement. Si tu étais rangé de son côté, tu n'avais absolument aucun problème; par contre, si tu étais/devenais son ennemi, tu étais immédiatement rangé dans la case des personnes à éliminer au plus vite. Étoile Funèbre était une personne dangereuse, très dangereuse. Son caractère pouvait vraiment vous faire mal, vous piquer, vous transpercer comme des milliers de lames pouvaient le faire. Elle était redoutable, et je pense que c'était pour cette raison qu''elle était respectée. Mais comme je l'ai déjà indiquée, elle était plus redoutée que respectée à mon avis... Elle avait rangé de nombreuses personnes de son côté et personne n'osait s'y frotter au risque de le regretter fort bien. J'étais certes très heureuse pour Épines des Roses, elle que j'aimais tant, mais pour ce qui était de Valse Temporelle, je redoutais sa réaction. Mais à ma grande surprise, le mâle ne dit rien. Il resta muet, certainement honteux.
« Il me semble aussi que laisser à Valse Temporelle l’apprentissage de Nuage du Cherokee serait une erreur. Je reprendrais moi-même cette novice, pour qu’elle termine sa formation. Voilà. Je n’ai rien à ajouter. » 
Elle était allée trop loin; beaucoup trop loin. Retirer un post, c'était limité, mais retirer un apprenti, c'était une déchirure pour quelqu'un. J'avais tourné la tête vers le jeune mâle, comme bon nombre d'entre nous. Ce dernier la baissa. Je comprenais complètement sa réaction sans réellement la comprendre. J'aurais enragé à sa place. Personne ne disait rien. Un silence s'installa, tout le monde le fixait. C'était affreusement gênant pour l'ex-lieutenant du Clan des Marais. J'avais beaucoup de compassion pour le guerrier. Il avait ainsi vu sa vie s'écrouler, tous ces rêves et ses désirs s'envoler une bonne fois pour toute. Et là, maintenant tout de suite, on venait de tout lui arracher. Une seule parole, une seule personne, voilà ce qui avait suffit pour tout arrêter, pour gâcher la vie d'une personne rejetée, à présent elle allait devoir beaucoup endurer.

« Je ne te décevrais pas, Etoile Funèbre, ma meneuse, ma sœur.  »

Je regardais Épines des Roses avec pleins de dégoût. Elle avait l'air d'apprécier cette cérémonie bien plus que la plupart d'entre nous. Je ne pouvais même plus la regarder en face.

« Pourras tu me faire un rapide topo de la situation lorsque tu auras le temps je te prie ? »

Quelle égoïste. toutes les deux. Elles allaient trop loin. Je me souviens au baptême du jeune guerrier, lorsque j'étais encore apprentie, son frère avait hurlé qu'il ne serait pas capable de tenir ce poste. Tout le monde était à présent retourné contre le jeune mâle. C'était une injustice incroyable que je ne pouvais pas tolérer, non loin de là. 
mais je n'allais pas les laisser s'en tirer comme ça, je n'allais pas rester ici à ne rien faire, sans même réagir. Puisqu'ils étaient tous bouchés et aveugles, j'allais leur faire ouvrir les yeux. J'allais leur montrer quelle réalité avait frappé le jeune guerrier, lieutenant encore il y a quelques secondes de cela. Je me levais parmi tous les chats, alla me placer auprès du jeune guerrier autour duquel il n'y avait personne. Tout le monde m'avait regardé, tout le monde s'était écarté à mon passage. Ils avaient simplement compris ce que j'allais faire. Ils me dévisageaient, complètement horrifiés. Horrifiés de voir quelqu'un aider ? Dans quel monde nous vivions sérieusement ? De toute façon je ne tenais plus à rien ici. J'avais prévu de partir il y a si longtemps à présent. Maintenant que j'avais vu la véritable face d'Épine des Roses, je pouvais affirmer que plus rien ne me retenait enchaînée ici. Je les dévisageais tous avec dégoût, passant par la guerrière, maintenant lieutenante. Mon regard s'effaça ensuite. Valse Temporelle avait relevé la tête. 

« Regardez-vous. Étoile Funèbre, tu es... horrible. Je croyais en toi. Tu... tu ne vaux plus rien pour moi. Tu me déçois. Mais qu'est-ce que cela va te changer. Je suis qu'une guerrière, qu'une poussière que tu écraserais si l'envie t'en prenait. Ce n'est pas une honte pour Valse Temporelle, mais pour toi. Tu n'es pas respectée, mais redoutée. Tu me dégoûtes. Vous me dégoûtez tous, ici. Vous restez muet, vous vous laissez faire. Je croyais en le Clan des Marais. Mais maintenant, je ne peut croire qu'en moi. J'en ai assez vu. J'ai vu de quoi tu étais capable. J'ai vu de quoi ton cœur était capable. Je n'ai plus rien à faire ici. », 

Je les regardais tous, avec encore plus de dégoût et d'amertume que la première fois. Je repassais à travers le champs de matous qui peuplaient la place centrale. Je me retournais une dernière fois.

« Valse, crois en toi. Il n'y a que toi qui peut vraiment déterminer si ce que tu fais es bon ou pas. », puis, m'adressant au Clan entier, je continuais. « Je prends une vie de solitaire, depuis le temps que j'en rêve. Épine de Roses, tu me dégoûtes. Tu ne me retiendras plus de m'en aller. », je tournais à nouveau la tête vers l'ex-lieutenant. « La porte sera toujours ouverte pour toi, Valse. Tu peux me rejoindre si l'envie de prend, je t'attendrais. Tu peux le faire maintenant comme dans dix ans. Si tu arrives à me retrouver... » j'avais lancé la dernière phrase avec une déception. J'attendais à présent de savoir si le guerrier allait me rejoindre ou non. Je le fixait, le regard insistant. J'espérais que sa réponse serait juste, qu'il viendrait.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 129
date d'inscription : 22/06/2013
age : 21
double compte : Quintessence du Rêve

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Ven 16 Aoû - 12:57

"Illusion never changed into something real. I am wide awake and I can see the perfect sky is torn" Torn + Nathalie Imbruglia 

Un pouvoir mal acquis est l'ennemi de tous. Il aliène et rend dément celui qui le détient. Aucun animal de peut faire exception à cette règle. Un pouvoir qui vous tombe dessus comme un cadeau empoisonné du ciel ne vous grandit pas, il vous enfonce dans le sol, vous obligeant à le supporter pour garder la tête haute quand bien même tout le monde vous déteste. Plus encore, sur ton chemin tu sèmes le dégoût, même chez la personne qui t'es la plus chère. Pouvoir et affection ne sont jamais compatibles. Tu as accepté le premier par loyauté envers tous. Pour le bien de tous. Tu avais beau les détester au plus profond de toi même, tu ne les laisserais jamais tomber, tu voulais leur laisser la chance de connaître le changement, tu voulais être le changement. Que les erreurs passées ne soient pas réitérées.  Tu l'avais perdue, elle, qui faisait battre ton cœur et qui t'insufflait un peu de bonheur et de certitude là où tout était qu'hasard. En faisant preuve de loyauté envers ceux qui ne représentait que des compatriotes, tu lui avais été infidèle. Tu ne pouvais te détacher de l'une comme de l'autre, d'un côté il y avait ta sœur, et de l'autre celle qui était ta compagne.
Tu la dégoûtais, elle te l'avait dit. Là devant tous, croyant avoir vu ta part d'Ombre. Chose qu'elle n'avait pas encore vu, tout au contraire. Clarté de la Lune avait réunies Épine et Rose, durant cette illusion qui avait duré quelques lunes, votre idylle avait réconcilié les deux parts d'une même pièce. Tu étais redevenue Épine des Roses, celle que peu avaient connue et qui avait disparue en même temps que Nuage des Constellations. Maintenant qu'elle partait, qu'elle n'en avait que faire de toi, ta schizophrénie revenait de plus belle, comme un coup de fouet en ton âme, séparant à nouveau la blanche Rose et la noire Épine. Rose disparut à nouveau sans laisser de traces comme lorsque Nuage des Constellations s'était évanoui dans la nature, sauf que Rose maintenant suivait le chemin de Clarté de la Lune.  
Tu ne pourrais plus rien faire pour la retenir, tu ne ferais rien. Tu l'aimais, et cela ne changerait pas. C'est pourquoi tu la laissais s'en aller, poursuivre son destin. Égoïstement tu l'en avais empêchée. Tu n'aurais pas dû. Ce n'était pas à toi de décider pour elle. Elle avait été ton ancre et maintenant elle se délestait de toi. Tu dérivais. La folie te gagnait intérieurement.

*
Extérieurement, Épine des Roses écoutait sans rien dire et pleurait maintenant, montrant à tous ses faiblesses. Sa faiblesse. Clarté de la Lune. La tête de la femelle bicolore se balançait frénétiquement de droite à gauche. Non. Ce n'était pas fini. Non. Elle ne voulait pas que sa compagne parte. Non. Elle refusait ce poste si cela faisait changer d'avis la belle femelle. Non. Ce n'était pas du dégoût qu'elle lisait sur le visage de tous. Non. Tout ne s'écroulait pas autour d'elle. Non. Non. Non. Elle rêvait. Non. Ce n'était qu'un cauchemar. Non. Elle allait se réveiller bientôt. Non. Tout redeviendrait normal. Elle serait la guerrière la plus apathique du Clan. Elle continuerait à vivre son idylle avec Clarté de la Lune dans le secret. Oui. Tout irait pour le mieux. Non. C'était faux. elle ne rêvait pas. Cela était réellement en train de se passer.
Les yeux de la bicolore ne pouvaient se fixer, ils étaient comme fous dans ses orbites. Les museaux des matous présents tournaient autour d'elle. Elle ne les voyait pas. Floue, sa vision s'était faite floue. Terminé, ses pattes, tremblaient sous son poids. Elle redevenait folle. Aliénée, étrangère à elle même comme durant toutes ses années. Elle tombait dans un gouffre sans fond. Abîme de souffrance. Elle ne s'en relèvera pas. Elle avancerait, ramperait au sol, portera ses obligations de lieutenant, sans fierté, sans dignité, sans honneur. Elle était une voleuse. Elle n'avait aucun droit d'être là. elle ne devrait être là. Sa volonté de bien faire s'éloignait à mesure que les paroles de Clarté de la Lune griffaient son cœur. Il saignait à présent en son poitrail. Alors que Rose s'éteignait, Épine se démêlait dans sa tête, essayant de se frayer un passage au milieu des ruines fumantes du cœur de la guerrière. Épine, la froide, sans attache, calculatrice et manipulatrice Épine refaisait surface, faisant taire les sentiments de la femelle bicolore. Cette lutte intérieure fut bientôt finie. Rien mis à part l'hystérie qui avait gagné le corps de la bicolore n'avait laissé paraître cette lutte intérieure, cette crise de schizophrénie, la part d'Ombre de Épine des Roses avait gagné la bataille. La cœur de la femelle se refroidit, piégé dans une glace que rien ni personne n'atteindrait désormais. Elle serait ce qu'elle avait presque toujours été. Froide, manipulatrice, égoïste, sans pitié. Elle se redressa d'un coup, arrogante, et s'adressa d'une voix aussi froide que les iceberg. Il avaient cru avoir vu le pire d’Épine des Roses. Elle s'appliquerait à leur donner raison à l'avenir. Le pire était à venir maintenant.
"Bien qu'il en soit ainsi. Fuyez. Vivez votre vie bienheureuse. Clarté de la Lune, vis ton destin, je ne te retiens pas. C'est terminé de ce temps là. Tu fais bien de partir. Au moins tu n'auras pas vu ma part d'Ombre."
Oui. Le pire est bien et bel à venir. An angry man has no mind. Oui. Épine des Roses n'avait plus de raison, aveuglée par la colère et sa double personnalité. Double personnalité face à un pouvoir à double tranchant. Cela serait terrible. Mais elle ferait son devoir, aiderait sa sœur à mener le Clan des Marais. Aucun sentiment ne viendrait à nouveau troubler son cœur. Seuls ses enfants et sa sœur comptaient. Seuls eux pourraient espérer à l'avenir recevoir de l'affection de sa part.

രരരരരര


Merci beaucoup Fly    
Oldies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Sam 17 Aoû - 6:34

When it’s time to go…
Ft. Les Marais.

« Regardez-vous. Étoile Funèbre, tu es... horrible. Je croyais en toi. Tu... tu ne vaux plus rien pour moi. Tu me déçois. Mais qu'est-ce que cela va te changer. Je suis qu'une guerrière, qu'une poussière que tu écraserais si l'envie t'en prenait. Ce n'est pas une honte pour Valse Temporelle, mais pour toi. Tu n'es pas respectée, mais redoutée. Tu me dégoûtes. Vous me dégoûtez tous, ici. Vous restez muet, vous vous laissez faire. Je croyais en le Clan des Marais. Mais maintenant, je ne peux croire qu'en moi. J'en ai assez vu. J'ai vu de quoi tu étais capable. J'ai vu de quoi ton cœur était capable. Je n'ai plus rien à faire ici. »
C’est en franchissant ce tunnel, tant de fois empruntés, que j’entendis ces phrases qui me donnèrent une sensation que je n’avais jamais ressentie auparavant. Une sensation de chaleur dans mon cœur, qui me donnait une foi. Je compris que ces paroles me reconstruisaient, lentement, et me redonnaient un espoir. La femelle, Clarté de Lune si je me souviens bien, s’était plantée à côté de moi, l’air déterminé, comme défiant le Clan tout entier à remettre en cause ses paroles. Puis, elle s’engagea dans la sortie, et se retourna une dernière fois pour me lancer :

« Valse, crois en toi. Il n'y a que toi qui peut vraiment déterminer si ce que tu fais es bon ou pas.
Puis, s’adressant au Clan entier, elle ajouta :
Je prends une vie de solitaire, depuis le temps que j'en rêve. Épine de Roses, tu me dégoûtes. Tu ne me retiendras plus de m'en aller. »
Croire…en moi ? Etait-ce tout bonnement possible ? Pouvais-je déterminer mes choix et mes actes ? Le pouvais-je vraiment comme elle le disait ? Je souhaitais en apprendre plus sur cette nouvelle voie. C’est pour ça, que j’allais la suivre. J’allais certes abandonner un Clan au main de deux femelles manipulatrices, mais je ne voulais plus rester dans un endroit où ma place n’était pas là. Je voulais vivre en liberté, apprenant de nouvelles choses chaque jour, et avec Clarté de Lune. Celle-ci, avant de partir, ajouta, avec une pointe de déception à la fin :
« La porte sera toujours ouverte pour toi, Valse. Tu peux me rejoindre si l'envie te prend, je t'attendrais. Tu peux le faire maintenant comme dans dix ans. Si tu arrives à me retrouver... »
Je relevais les yeux. Je n’avais plus ce regard honteux, et faible. J’observais durement chaque félin du Clan. Je les analysai tous et finalement réalisait. Tous n’étaient qu’illusion de gentillesse et bonté. Derrière, se cachaient pitié, cruauté et moqueries. J’observais plus particulièrement la femelle au pelage gris, celle que j’appelais encore « Chef » il y a quelques aubes. A présent, je ne ressentais que haine et dégoût. Et  Epine de Roses…enfin ces deux-là feront la paire. J’avais été assez stupide pour penser que le Clan des Marais avait changé et n’était plus comme autrefois, mais apparemment je m’étais fait illusion.
« Bien qu'il en soit ainsi. Fuyez. Vivez votre vie bienheureuse. Clarté de la Lune, vis ton destin, je ne te retiens pas. C'est terminé de ce temps-là. Tu fais bien de partir. Au moins tu n'auras pas vu ma part d'Ombre. »
Sa part d’Ombre…Elle qui me terrifiait il y a longtemps, ça ne m’impressionnait même plus…Je regardais la femelle arrogante, qui venait de prononcer ces mots. Je m’avançais d’un pas en direction de la place, avant de lancer, mon mépris total, et avec une voix rocailleuse et dure qui ne me ressemblait en aucun cas :
« Ta part d’Ombre…T’as beau avoir été folle un moment, on peut pas parler de part d’Ombre. Ceci est juste pour menacer les gens. Ce que tu appelles ta part d’ «Ombre » comme tu dis, c’est plutôt lorsque tu es super en colère. Oui, nous partons. Nous ne fuyons pas, nous partons. Nous quittons cet univers d’hypocrites et d’arrogants, pour un monde meilleur. Et puis de toute façon, il n’y a personne à fuir. Oui, nous allons vivre une vie bienheureuse, oh que oui, nous en profiterons. Et nous prierons au Clan des Etoiles, pour que les guerriers que tu auras à diriger, aient la patience de te supporter. »
Je m’avançai de quelques pas de plus, avant d’arriver sous la Souche, pour toiser mon ex-Chef de mes pupilles embrasées par la peine d’avoir été dupé, et par une haine indescriptible sur la découverte de ce qu’elle était :
« J’espère que tu sauras mener ton Clan, dans la peur et la violence à présent. Remarque, avec la lieutenante que tu t’es choisie, tu t’es carrément trouvée une sœur jumelle ! Je sens que j’entendrais parler de vous dans les lunes à venir. Et je sais déjà ce que seront les rumeurs : Le Clan des Marais, mené par la frayeur et la haine. Sur ce, Adieu Etoile Funèbre, et que le Clan des Etoiles te gardent. »
Sur cette phrase terminée sur une pointe d’ironie, je me tournais vers mon ex-apprentie, que je regardais avec tendresse, comme si c’était ma propre enfant. Je lui léchai amicalement le haut du crâne, avant de lui murmurer à l’oreille :
« Je m’en veux de te laisser à elles. Je ne sais pas si tu apprécieras ta vie, mais si un jour tu ne la supportes plus, retrouves-nous. »
Je finis cette phrase, ponctuée d’un clin d’œil malicieux, avant de rejoindre Clarté de Lune, et de frotter mon museau de jais contre le sien, en m’exclamant haut et fort :
«  Eh bien, très chère, viens donc me montrer cette voie si mystérieuse. Il me semble que nous aurons beaucoup de choses à apprendre de chacun d’entre nous, si nous nous côtoyons pour les prochaines saisons à venir ! Donc, viens-tu…amie ? »
Puis je franchis le tunnel, enfin pour la sans doute, dernière fois de ma vie, et m’engageait dans la forêt, avec un nouveau destin en vue.


||Voualà mais par contre, ce serait bien de voir si ya pas un problème avec vootre HTML pasque le mien bugge que sur votre forum et par sur les autres >< ||


© by Roussy.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 230
date d'inscription : 29/04/2013
age : 19
double compte : Nuée d'Étincelles.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Sam 17 Aoû - 8:27

Nouveau Lieutenant || Le clan

Dehors, la voix d'une guerrière retentissait :

« Regardez-vous. Étoile Funèbre, tu es... horrible. Je croyais en toi. Tu... tu ne vaux plus rien pour moi. Tu me déçois. Mais qu'est-ce que cela va te changer. Je suis qu'une guerrière, qu'une poussière que tu écraserais si l'envie t'en prenait. Ce n'est pas une honte pour Valse Temporelle, mais pour toi. Tu n'es pas respectée, mais redoutée. Tu me dégoûtes. Vous me dégoûtez tous, ici. Vous restez muet, vous vous laissez faire. Je croyais en le Clan des Marais. Mais maintenant, je ne peux croire qu'en moi. J'en ai assez vu. J'ai vu de quoi tu étais capable. J'ai vu de quoi ton cœur était capable. Je n'ai plus rien à faire ici. »

Son courage m'impressionna. Elle m'a éclairé disons ?.. Je ressortis ma tête observant la scène. Clarté de la Lune se tenait aux côtés de Valse Temporelle, l'ex-lieutenant. Il tenait sa tête basse pour le moment, comme honteux. Elle continua, se tournant vers le mâle :

« Valse, crois en toi. Il n'y a que toi qui peut vraiment déterminer si ce que tu fais
es bon ou pas.


Leur détermination m'impressionnait. Mais .. Maintenant, est-ce que toutes les relations qui touchent à notre Meneuse nous touchent aussi ?.. J'ai peur d'être encore plus détesté après ce qui vient de se passer. LA femelle Bicolore continua :  

Je prends une vie de solitaire, depuis le temps que j'en rêve. Épine de Roses, tu me dégoûtes. Tu ne me retiendras plus de m'en aller. »

Je continuai à observer, sans dire un mot, les laissant à leurs actions. Et si je réagissais ? Mon mentor me punirait ? Je portai maintenant mon regard d'Abysse vers elle, déçu. Elle ne disait rien, observant et écoutant leurs exclamations. J'ai surtout peur de sa réponse. Et si en faite pour elle je ne suis qu'un pion finalement ? Que je ne lui tiens pas à coeur ? Et même, est-ce qu'elle en a un de coeur ?.. Je repensai à son fils, Petit Enfer. Comment va-t-il prendre cette nouvelle ? Que sa mère est sans pitié et s'en fiche des sentiments des autres ?

« La porte sera toujours ouverte pour toi, Valse. Tu peux me rejoindre si l'envie te prend, je t'attendrais. Tu peux le faire maintenant comme dans dix ans. Si tu arrives à me retrouver... »

Je la trouve tellement impressionnante ! De défier son chef .. J'y arriverai plus grand, s'il le faut. Même si c'est mon mentor. Jamais je lui ressemblerai, car je connais la solitude et la souffrance. J'ai cru qu'elle m'avait accepté, avec ses sourires et ses mots. Mais là, je me sens totalement perdu, perdu en confiance. J'ai l'impression qu'elle se servait de moi, qu'elle veut que je devienne comme elle. Les larmes étaient au bord de mes yeux, mais je ne pleurai pas pour autant. Valse Temporelle releva la tête, intimidant les deux femelles sur la souche. Epine des Roses s'exprima enfin à eux, en disant d'un ton froid et menaçant :

« Bien qu'il en soit ainsi. Fuyez. Vivez votre vie bienheureuse. Clarté de la Lune, vis ton destin, je ne te retiens pas. C'est terminé de ce temps-là. Tu fais bien de partir. Au moins tu n'auras pas vu ma part d'Ombre. »

Ils ne fuient pas, ils osent vous affronter, avouer la vérité au lieu de n'être incapable de parler. Ils expriment leurs souffrances, combien vous êtes des cervelles de Souris. Mais là, je ne reconnais pas mon clan. C'est vrai, ils m'aimaient pas. Mais j'étais fier d'être dans un bon clan. Mais en fait, il en n'est rien ...

« Ta part d’Ombre…T’as beau avoir été folle un moment, on peut pas parler de part d’Ombre. Ceci est juste pour menacer les gens. Ce que tu appelles ta part d’ «Ombre » comme tu dis, c’est plutôt lorsque tu es super en colère. Oui, nous partons. Nous ne fuyons pas, nous partons. Nous quittons cet univers d’hypocrites et d’arrogants, pour un monde meilleur. Et puis de toute façon, il n’y a personne à fuir. Oui, nous allons vivre une vie bienheureuse, oh que oui, nous en profiterons. Et nous prierons au Clan des Etoiles, pour que les guerriers que tu auras à diriger, aient la patience de te supporter. »

Après sa phrase, il s'avança vers la souche, toisant des yeux le regard notre Chef :

« J’espère que tu sauras mener ton Clan, dans la peur et la violence à présent. Remarque, avec la lieutenante que tu t’es choisie, tu t’es carrément trouvée une sœur jumelle ! Je sens que j’entendrais parler de vous dans les lunes à venir. Et je sais déjà ce que seront les rumeurs : Le Clan des Marais, mené par la frayeur et la haine. Sur ce, Adieu Etoile Funèbre, et que le Clan des Etoiles te gardent. »

De la peine me monta à la tête. J'en suis sûr que c'était un excellant guerrier, sauf qu'il a fallu que mon "mentor" vienne le priver de sa joie. Je trouve ça dégoûtant de savoir ça. Que mon chef et cruel et sans pitié. En plus je vais partager mon entraînement avec Nuage du Cherokee. Je l'apprécie .. En parlant du loup, Valse Temporelle s'avança vers elle, la regardant avec tendresse. Il lui lécha le crâne avec douceur et lui expliqua :

« Je m’en veux de te laisser à elles. Je ne sais pas si tu apprécieras ta vie, mais si un jour tu ne la supportes plus, retrouves-nous. »

Après cette phrase, je vins courir dans la foule pour m'installer près d'elle. Je lui dis, voulant être courageux :

« Je m'occuperais d'elle. C'est une amie importante pour moi. Je te le promets, mon vrai lieutenant. »

Cela me fait de la peine de le voir partir. Il se détourna, retrouvant Clarté de la Lune. Il dit haut et fort :

« Eh bien, très chère, viens donc me montrer cette voie si mystérieuse. Il me semble que nous aurons beaucoup de choses à apprendre de chacun d’entre nous, si nous nous côtoyons pour les prochaines saisons à venir ! Donc, viens-tu…amie ? »

Je penchai mes oreilles. Je me retournai vers Nuage de Cherokee. Je ne sais pas si elle va accepter mon geste mais je lui fis quand même un câlin. Je lui murmurai :

« Je sais qu'il va te manquer. A moi aussi car je l'admirai. J'espère que tu auras confiance en moi. Soyons des amis, des amis qui ne se quitterons jamais. »

Je fermai mes yeux restant immobile. Puis j'arrêtai de l'enlacer, pour jeter un regard noir vers ma Meneuse, mon Mentor .. Je pensais ça avec dégoût maintenant. Et je ne sais pas si je lui fais pitié où si elle en ai triste.

രരരരരര

J'ai espéré que la vie ne soit pas cruelle, qu'un jour elle aura une raison.Mais j'ai toujours vécu dans un Enfer.




Dark Dream
Signatures, merci :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Sam 17 Aoû - 12:40



« J'avais enfin trouvé ma voie. Seule peut-être que ça avait été plus que compliqué, mais j'avais fini par la trouver. Enfin elle s'était montrée, enfin j'avais pu la rencontrer. Ma voie c'était d'oublier, d'oublié tout ce qui s'était passé et d'aller vers l'avant, de rencontrer de nouveaux gens, d'avoir de nouveaux sentiments. Je ne pouvais plus reculer, je ne pouvais plus m'y opposer. C'est la vérité qui avait fini par frapper. C'est elle qui m'y avait forcé. Je n'avais plus le choix, je ne pouvais plus contester. Je devais prendre ce nouveau départ en promettant de ne plus jamais broyer du noir. Je ne devais plus faire de cette vie un cauchemar, je ne devais plus m'opposer à cet échappatoire. Je devais avancer, je devais y aller en premier. Je devais tout tenter maintenant qu'enfin tout s'était terminé. »

« Bien qu'il en soit ainsi. Fuyez. Vivez votre vie bienheureuse. Clarté de la Lune, vis ton destin, je ne te retiens pas. C'est terminé de ce temps là. Tu fais bien de partir. Au moins tu n'auras pas vu ma part d'Ombre. »

Quelle ignorante. Qu'elle crève. Qu'elles crèvent toutes les deux finalement. Je n'aurais aucun remords, aucun scrupules à ce qu'elle périssent dans la plus forte des douleurs qu'il puisse exister. Je regardais Valse. Il m'avait rejoint devant le tunnel, de l'autre côté de la sortie. Nous n'avions qu'à le traverser pour être libres, enfin. Seulement, le guerrier revenait sur ses pas. Regrettait-il son choix ? C'était trop tard de toute façon. Une peur me prit soudainement. Seulement, je vis qu'il défiait Épines des Roses, la nouvelle lieutenante.

« Ta part d’Ombre…T’as beau avoir été folle un moment, on peut pas parler de part d’Ombre. Ceci est juste pour menacer les gens. Ce que tu appelles ta part d’ «Ombre » comme tu dis, c’est plutôt lorsque tu es super en colère. Oui, nous partons. Nous ne fuyons pas, nous partons. Nous quittons cet univers d’hypocrites et d’arrogants, pour un monde meilleur. Et puis de toute façon, il n’y a personne à fuir. Oui, nous allons vivre une vie bienheureuse, oh que oui, nous en profiterons. Et nous prierons au Clan des Etoiles, pour que les guerriers que tu auras à diriger, aient la patience de te supporter. »

Et c'était vrai. Épine des Roses partaient en vrille depuis quelques temps. Elle devenait complètement folle, c'était simple, elle allait sombrer de toute façon. Je ne ressentais plus aucun amour pour elle. Est-ce que s'en était de toute façon ? Je m'en fichais. Tout ce que je pouvais penser d'elle, c'est qu'elle ne méritait pas ce poste de lieutenante. Étoile Funèbre non plus ne méritait nullement le sien, celui de chef, de meneur de Clan. Celui qui consistait à prendre les meilleures décisions, justes et simples pour le Clan. De toute façon elle ne faisait que courir à sa perte. BAM. Il lui avait bien envoyé dans sa face n'empêche. Je ris fortement, histoire que tous le monde me regarde et voie à quel point je me fiche d'elles deux. Pauvres êtres futiles. 

« J’espère que tu sauras mener ton Clan, dans la peur et la violence à présent. Remarque, avec la lieutenante que tu t’es choisie, tu t’es carrément trouvée une sœur jumelle ! Je sens que j’entendrais parler de vous dans les lunes à venir. Et je sais déjà ce que seront les rumeurs : Le Clan des Marais, mené par la frayeur et la haine. Sur ce, Adieu Etoile Funèbre, et que le Clan des Etoiles te gardent. »

Cette fois-ci je ris encore plus. J'avais ris de bon cœur. Il lui avait tout balancé à la figure à celle-là. Qu'on en profite après tout. Il faut bien avouer que là, nous avions bien profité. Peut-être même un peu trop ? Qu'importe. Mieux vaut trop que pas assez non ? C'était une devise que j'approuvais totalement en cet instant précis. Valse Temporelle se dirigeait vers son apprentie et sa sœur, leur murmurant quelques mots incompréhensibles de là où j'étais. Puis il se retourna vers moi et me rejoignis une nouvelle fois.

« J’espère que tu sauras mener ton Clan, dans la peur et la violence à présent. Remarque, avec la lieutenante que tu t’es choisie, tu t’es carrément trouvée une sœur jumelle ! Je sens que j’entendrais parler de vous dans les lunes à venir. Et je sais déjà ce que seront les rumeurs : Le Clan des Marais, mené par la frayeur et la haine. Sur ce, Adieu Etoile Funèbre, et que le Clan des Etoiles te gardent. »

Nous avions bien ris. Je peux dire que c'était bon. Nous pouvions partir à présent. Nous allions vivre heureux, solitaires sans vraiment l'être. Nous resterions simplement solidaires je crois. Nous traversions le tunnel du Clan des Marais. C'est à cet instant que je sus que jamais plus je ne remettrais les pieds ici. Le Clan des Marais sombrera quoiqu'il en soit. Tôt ou tard; peu m'importe. J'avais hurlé de joie.

« NOUS SOMMES LIIIIIIIIIIIIIIIBRES ! »

C'était un cri de joie, un hurlement de victoire. J'avais hurlé si fort que tout le Clan des Marais l'avait entendu, c'était certain. Je n'avais pas pensé à Nuage de l'Anémone. Je ne savais pas ce qu'elle deviendrait, mais au plus profond de moi je savais que sa place était ici... Je regardais mon ami et je souris à nouveau.

« Où allons-nous maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 129
date d'inscription : 22/06/2013
age : 21
double compte : Quintessence du Rêve

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Sam 17 Aoû - 17:49

"He's just a cold hearted snake, he doesn't play by rules" Cold Hearted Snake.


Froid. Tout était froid, des ruines fumantes, éteintes, il n'y avait plus rien. Tout n'était que glace. Voilà ce qu'était Épine des Roses en son fort intérieur et cela se ressentait à l'extérieur. Elle regardait sans voir ses compatriotes, détachée totalement de ce qu'il se passait. Non pas qu'elle n'en avait rien à faire. Bien qu'étrangère à elle même, elle écoutait simplement, au final les dires des deux solitaires en devenir lui avait bien rendu service. En effet, grâce à leur franchise, elle s'était délestée de quelque chose qu'il l'avait aveuglée tout ce temps. Ses sentiments. Elle n'était pas en colère, une émotion chaude qui vous fait bouillir le sang dans vos veines. Mais bien au contraire maintenant que sa crise était fini, Épine des Roses était calme. Trop calme. Froide. Elle regardait le monde qui l'entourait d'un air nouveau. Une attitude qui n'avait plus à feindre quelconque affection. Elle n'en avait plus. Le dégoût était tout ce que la femelle bicolore pouvait insuffler aux félins présent. Bien qu'il en soit ainsi. Sa seule attache maintenant se composait en une pyramide, en sa base le pouvoir, à la fois la chose la moins importante à son esprit dément mais aussi l'une de ses seules attaches, plus haut se plaçait Etoile Funèbre, celle qui l'avait toujours comprise et qui lui faisait confiance. Enfin, au sommet de la pyramide trônaient en rois ses enfants, Petit Anonyme et Petit Zéphyr. Chacun d'entre eux étaient les clés de voûte qui permettaient à la guerrière d'avancer. Elle leur consacrerait sa vie désormais. Elle ferait son devoir de lieutenant avec passion, maintenant que ses sentiments ne l'aveuglaient plus, elle serait même juste envers tous.  Cela peut sembler paradoxal mais en effet, on ne peut être juste que s'il l'on est désintéressé par la cause à défendre ou à combattre. Le fait de ne plus avoir aucun sentiment aiderait la femelle bicolore à faire ce qu'il serait le plus juste, car tout ce qui l'importait était le bien de tous, sans qu'elle n'apprécie ou haït qui que ce soit. Elle leur montrerait qu'elle ferait bien son job, peut être pas dans les règles de l'art mais elle le ferait quand même. Elle n'aurait plus aucun scrupule à user de son arrogance, de son sang froid, son détachement et de la manipulation. Elle n'avait rien à perdre et tout à y gagner. 

La voix de Valse Temporelle s'adressa bientôt à elle, lui balançant ses quatre vérités. Vas-y je t'attend, fais gaffe à ce que tu vas dire, mon pote. Je suis pas la seule à avoir tout perdu, tu es sérieusement amoché également et tu oses la ramener ?  Telle était la pensée d’Épine des Roses à ce moment là, une moue amusée parut sur son museau alors que Clarté de la Lune riait à tout va.

« Ta part d’Ombre…T’as beau avoir été folle un moment, on peut pas parler de part d’Ombre. Ceci est juste pour menacer les gens. Ce que tu appelles ta part d’ «Ombre » comme tu dis, c’est plutôt lorsque tu es super en colère. Oui, nous partons. Nous ne fuyons pas, nous partons. Nous quittons cet univers d’hypocrites et d’arrogants, pour un monde meilleur. Et puis de toute façon, il n’y a personne à fuir. Oui, nous allons vivre une vie bienheureuse, oh que oui, nous en profiterons. Et nous prierons au Clan des Etoiles, pour que les guerriers que tu auras à diriger, aient la patience de te supporter. »


La bicolore répondit au tac au tac froide et ironique, descendant au niveau du mâle, lui tournant autour en même temps comme le ferait un vautour sur sa proie.

"Mon pauvre Valse Temporelle. Je te plains tu sais, toujours dans l'ombre de ton frère, toujours considéré comme un second choix, j'ai même eu de la sympathie pour toi. Fut-il un temps où je m'étais retrouvée dans mon entité, j'aurais même pris ta défense. Mais que tu oses me parler de ma folie et de mes problèmes, je te le dis de suite. Passe ton chemin. Combien de fois avons nous parlé toi et moi ? Oh, excuse moi, je ne me souviens même pas de ceci... *elle sembla réfléchir, son ton devint acide* Oh, c'est vrai c'est parce que nous n'avons JAMAIS parlé ensemble. Ne prétend donc pas me connaître moi ou mes problèmes, tu n'en as vu que la façade ou entendu que des rumeurs. Tu ne sais de quoi tu parles. Tu ne pourrais même pas en saisir toute sa complexité. Mais merci, tu m'auras rendu service toi et ta nouvelle compagne. Je sais maintenant que je ne dois pas m'attacher à qui que ce soit. Et grâce à toi, oui à toi, je réussirais là où tu viens d'échouer lamentablement, il ne sera pas bien difficile de faire mieux après tout. Tu nous dis hypocrite et arrogant. Pourquoi seulement as-tu accepté ce poste que je te reprends ? Tu étais bien content de vivre sur nos ressources durant tout ce temps ? Si ta vie ne te plaisait pas, tu n'avais qu'à avoir ce courage qui te vient à l'instant, dire ses choses là avant, mon pauvre ami, et partir comme tu le fais à présent. Tu es hypocrite et arrogant en partant maintenant que tu as consommé tout ce qu'il t'étais nécessaire pour grandir et devenir fort. Et il en va de même pour toi, chérie. N'oubliez pas que là dehors, vous n'aurez pas la pile de gibier à votre disposition. Vous ne serez pas libres mais esclave de la nature et de ses contraintes. A deux, bien que vous soyez plus que compétents vous ne durerez pas et vous éteindrez."

Épine des Roses se tut, la fin était purement teintée de méchanceté. Aussi condescendante que elle avait été depuis la disparition de ton acolyte, elle n'avait jamais été aussi loin. Mais ce serait la dernière fois. Son venin craché, elle n'aura plus rien à dire à personne plus de compte à rendre si ce n'est à ta sœur. Les paroles du mâle avaient été méprisantes et dures, mais elles n'avaient pas atteinte la nouvelle lieutenante bien au contraire, mais elle 'allait pas au moins essayer de se défendre. Ils n'étaient pas de la même trempe, elle ne se laissait pas faire. Jamais. 








(Pétage de plombs complet de ma part, sorry :table:)

രരരരരര


Merci beaucoup Fly    
Oldies:
 


Dernière édition par Épine des Roses le Sam 17 Aoû - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 101
date d'inscription : 09/06/2013
age : 19
double compte : Etoile des Blizzards & Petit Silence
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Sam 17 Aoû - 18:06




Tout commença par une assemblée. Une Assemblée de clan comme il y en a assez régulièrement dans le clan des Marais. Mais ce n'était pas une assemblée ordinaire qui annonçait un baptême de nouveaux apprentis ou guerriers, ou bien une restriction de sortir pour les plus jeunes. C'était l'annonce d'un nouveau lieutenant. C'est ce qui abasourdit Nuage de l'Anémone, alors installée près des arts apprentis, dont son frère et Nuage du Cherokee. L'ancien, Valse Temporelle se portait à merveille et, pour la rouquine, il n'y avait aucune raison de le remplacer. Pas qu'elle l'apprécie énormément, elle trouvait qu'il ne faisait pas trop mal son travail.
Épine des Roses. C'était elle que Étoile Funèbre avait choisie pour la seconder. Un feulement furieux ne pût s'empêcher de sortir de la gueule de la rouquine. Elle détestait cette chatte tout autant que son imbécile de chef. Épine des Roses miaula des remerciements des promesses de force blablabla. Elle la dégoûtait, et Étoile Funèbre aussi. Et Valse Temporelle ? L'apprentie était triste pour son ex lieutenant bien qu'elle ne le connaisse pas beaucoup. Il ne méritait pas ça. Ni de perdre son poste, ni de perdre Nuage du Cherokee. Nuage de l'Anemone se tourna vers sa compagne de tanière, le regard compatissant. Elle savait qu'elle aimait beaucoup son mentor -qui était à présent son ancien mentor, vu que son nouveau était nulle autre que Étoile Funèbre. Ds égoïstes. Toutes les deux !


Puis Clarté de la Lune prit la parole. Nuage de l'Anemone ne fut jamais aussi d'accord avec son mentor de toute sa vie ... Sauf sur la fin de sa déclaration qu'elle avait du mal à comprendre. Elle aussi était déçue de ce qu'était devenu le clan des Marais bien qu'elle en fasse partie depuis moins de 9 lunes. Mais sa mentor ? Elle voulait partir du clan ? Abandonner son apprentie qu'elle jugeait la comme tout ces abrutis ? Le regard ambre de la rouquine se fit triste et panique comme celui d'un chaton dont la mère sort du camp. Elle fit quelques pas vers sa mentor, perdue, désorientée. Que serait-elle sans elle ? C'était SA mentor et elle n'en voulaitpas un autre ! Alors que la guerrier s'adressait à Valse Temporelle, Nuage de l'Anémone s'arreta juste à côté d'elle, le regard embué de larmes. Quand Clarté de la Lune acheva sa tirade, la rouquine s'approcha, et voulut la supplier de rest mais aucun son ne sortit de sa gueule. Elle n'eut d'autre choix que de rester muette, incapable de prononcer ce qu'elle se désespérait de penser tout bas.


Quelques secondes plus tard, Épine des Roses miaula froidement, sèchement, sans aucune émotion dans la voix à part du mépris, que les deux félins pouvaient s'en aller, qu'on ne les regretterait pas. En gros c'est ça. Un grognement non dissimule retentit dans la gorge de l'apprentie qui refusait des croire qu'elle perdait son mentor qu'elle aimait tellement.
Ensuite, Valse Temporelle fit un au revoir touchant à Nuage du Cherokee. La rouquine ne voulait pas concevoir qu'elle devrait peut- être y passer aussi. Nuage Ténébreux s'approcha encore plus de la femelle et promis de veiller sur elle à l'ancien lieutenant. Quand ce dernier s'approcha de Clarté de Lune, Nuage de l'Anemone sut que c'était fini à présent. Elle rejoignit les deux autres apprentis à reculons,n e lâchant pas son "ancienne mentor" d'une regard lourd de reproches et de regrets. Oui, elle lui en voulait. Non, elle ne pourrait pas lui pardonner de l'abandonner ainsi. Mais d'un côté, la rouquine s'efforcait de penser que si c'est ce qu'elle voulait, si c'est que qui la rendrait plus heureuse, elle ne l'empêcherait plus. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle n'avait pas lâche une syllabe pour l'en empêcher. Puis la féline plongea ses yeux ambres dans ceux de Valse Temporelle puis s'inclina très bas, comme elle ne l'avait jamais fait à aucun félin. Ils avaient déjà tourné les talons. Et Clarté de la Lune n'avait même pas dit au revoir à son apprentie qui était désespérée.
Nuage de l'Anemone regarda son frère, les yeux tristes. Ils étaient partis depuis quelques secondes seulement mais sa mentor lui manquait déjà. Puis elle se rappela soudain d'une parole qu'il venait de dire. "Mon vrai lieutenant". Désapprouvait il Épine des Roses. Évidemment. Désapprouvait il Étoile Funèbre ? Ce ne serait qu'une question de temps. Cela mit du baume au cœur à la rouquine. Depuis le temps qu'elle lui disait qu'elle n'était pas celle qu'il croyait. Elle s'approcha de lui, recherchant du réconfort. Quand leurs fourrures se touchèrent, elle émit un profond soupir. Sans savoir s'il l'entendait ou que quiconque prendrait attention à elle, elle murmura :
– Elle n'etait pas que ma mentor. *pause* C'etait mon amie, ma confidente. Et elle est partie. *larmes* Et j'ai rien fait contre ca.
Nuage de l'Anemone baissa piteusement la tête. C'était à présent le remord et la culpabilité qui régnaient en son cœur. Elle aurait pu faire quelque chose, raisonner son amie pour qu'elle reste à ses côtés mais non. Elle l'avait laissé partir, impuissante. Elle se sentait seule, vide, comme si quelque chose de sa personne était partie. Quelque chose est parti. Et cette chose ne reviendra pas.

– Nous sommes liiiiiiiiiiibres !
Nuage de l'Anemone éclata en sanglots. Cette chose était contente au moins. Comme contente des ne plus avoir à la supporter. C'est triste. Trop triste même. La rouquine releva la tête, par fierté. Mais intérieurement elle était démolie. Quand elle eut repris une certaine contenance elle émit un feulement incroyable avant de s'élancer à la suite des deux félins, en criant le nom de la chatte qu'elle appreciait tant. Quand elle fut retournée, la rouquine la dévisagea de ses yeux embués de larmes avant de lâcher :
– Et moi ? Tu m'abandonnes aussi comme si j'étais comme "elles" ? *en pointant Funèbre et Épine de la queue* Ne me dis pas que je n'ai jamais valu mieux que ça ...
Elle redoutait sa réponse. Et si elle lui disait que oui, qu'elle n'en avait de toute façon jamais valu la peine ? La rouquine croyait vraiment qu'elle changerait d'avis prce que son apprentie le lieu suggérait ? Non. Elle avait l'air décidée, mais quelque part, la rouquine espérait qu'elle la garderait ici.

– Et qu'est-ce que je vais devenir sans toi ici, hein ? T'y as pense à ça ...?


( J'espère que j'ai pu rattraper la chose correctement :D
Carla => Je t'ai fait culpabiliser derrière ton écran ou pas ? 8D)

രരരരരര

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Sam 17 Aoû - 19:11



J'entendis un hurlement; ou plutôt un feulement. Une sorte de rage, de désespoir. C'était quelqu'un qui m'appelait. Quelqu'un qui me courait après. Mais qu'est-ce que l'on me voulait ? Est-ce que les guerriers me poursuivaient ? Sans plus attendre je me retournais, de peur que mes craintes soient totalement réelles. Il n'en était pas plus. Nuage de l'Anémone. L'apprentie déboulait vers moi en trombe. Qu'est-ce qu'elle avait ? C'était une question stupide. J'étais égoïste. Je n'avais pensé qu'à moi dans l'histoire. Mais je ne voulais pas tous les embarquer là-dedans. Ce serait certainement trop triste. Je m'étais arrêtée, faisant signe à Valse de faire pareil. L'apprentie m'avait fixé quelques instants, les yeux voilés par une tristesse sans fin. Comment avais-je pu détourner mes pensées d'elle ? 

« Et moi ? Tu m'abandonnes aussi comme si j'étais comme "elles" ? Ne me dis pas que je n'ai jamais valu mieux que ça ... »

Je regardais la jeune femelle. C'était vrai. Je l'avais abandonné. Je n'avais pas pensé à elle. Enfin si, mais j'avais essayé de chasser ces questions de mes esprits. C'était injuste pour elle. C'était mon apprentie. C'était ma première apprentie. Mais aussi la dernière, évidemment. Je m'assis et écoutais la femelle. J'avais envie de pleurer, mais je cachais ma souffrance.

« Et qu'est-ce que je vais devenir sans toi ici, hein ? T'y as pense à ça ...? »

Je dévisageais Nuage de l'Anémone. Cela me fendait le cœur que de la voir ainsi. Je l'avais abandonné, elle avait totalement raison. Je me sentais vraiment mal. Je n'étais qu'une pauvre lâche. Pas du fait d'avoir abandonné mon Clan, non, mais du fait de l'avoir abandonné elle, mon apprentie, ma propre fille en quelques sortes. C'était une déchirure. Je l'aurais forcément envisager un jour, c'était obligé. Elle m'aurait manqué. C'était forcé.

« Aném'... ♥ Tu n'es pas comme elle. Tu es vraiment géniale. Je ne veux pas que tu deviennes comme elle justement. Je ne veux pas que tu te perdes là-dedans... » 

Je regardais la chatte puis allai me fourrer dans son pelage. C'était vraiment beaucoup trop dur que de l'abandonner. Soudainement une idée me vint à l'esprit. Je retirais ma tête de son pelage.


« Mais.. viens avec nous ! Viens, tu vivras libre. Je veillerais sur toi. Je t'apprendrais tellement de choses... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Jeu 29 Aoû - 5:11


Le temps passe. Je suis là. J’ai toujours vu le temps passer devant mes yeux sans pour autant intervenir. J’ai toujours su m’adapter et obéir selon ou était ma place. Il est vrai que je prône la liberté, mais j’ai toujours put différencier le bien du mal, et j’ai toujours pu choisir en respectant ce que l’on m’enseignait. J’ai toujours respecté la hiérarchie, et j’ai toujours aimé le fait que ce respect soit réciproque. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours su me faire apprécier et c’est pour ça, que j’ai pu être protégée. Enfin bien malgré moi. Pour moi, il ne faut pas se fixer sur ce que nous offre les autres, mais sur ce que nous pouvons produire. Néanmoins, il est toujours évident que l’on s’attache aux autres. Alors je n’ai pas échappé à la règle. Bien malgré moi. Même si je n’ai pas vraiment voulu d’attache, presque chaque chat dans mon clan représente quelque chose pour moi. Je n’y peux rien. Je suis comme ça. Je suis née comme ça, le destin a peut être choisit pour moi. Qui sait ce que l’avenir nous réserve ?
Perdue dans mes pensées en train d’attendre dans la tanière des apprentis, je venais de finir de faire ma toilette. Je voulais être prête à n’importe quel instant si mon mentor m’emmenait faire un entrainement. Je ne voulais pas lui faire honte, je me devais de faire bonne figure pour lui. « Que le Clan des Marais se rassemble autour du Promontoire. » La voix d’Etoile Funèbre résonna dans tout le camp. Elle me tira de mes pensées. Lentement, je sortais la tête hors de la tanière pour finalement m’en extirper complètement. Suivant les autres chats du clan, je vins me poster près de la souche où se trouver notre meneuse fièrement postée sur ses quatre pattes. « J’ai pris une importante décision. Valse Temporelle n’est pas fait pour être lieutenant, et j’aurais dû mieux réfléchir avant de le choisir. Je le destitue de ses fonctions, mais il reste tout de même un excellent élément du Clan en tant que guerrier. Épine des Roses sera notre nouvelle lieutenante. » Choc. Silence. Mon cœur est partagé entre deux parties. Je suis d’un côté fière pour Epine des Roses qui est devenue lieutenante, je sais qu’elle le mérite et qu’elle assumera entièrement ses responsabilités, mais que deviendra Valse Temporelle ? Mon mentor ? Je suis très choquée et surtout triste.  Destituer un lieutenant de ses fonctions n’est pas une chose à prendre à la légère mais quelque chose de murement réfléchi. Je ne savais pas vraiment quoi penser, mais je savais qu’au moins, je pourrais toujours soutenir le guerrier dans cette douloureuse épreuve. Surtout avec un frère comme le sien. Je ne suis pas déçu de la décision d’Etoile Funèbre, si elle l’a prise, c’est qu’à a ses raisons… non ? Elle reprit après une courte pause. « Il me semble aussi que laisser à Valse Temporelle l’apprentissage de Nuage du Cherokee serait une erreur. Je reprendrais moi-même cette novice, pour qu’elle termine sa formation. Voilà. Je n’ai rien à ajouter. » Un nouveau choc, plus brutale encore que ce que j’aurais pu imaginer. Ces décision sont elle vraiment prise pour le bien être du clan ? Le pauvre guerrier qui soit disant, étant un bon élément pour le clan se voyait retiré son apprenti. Etait ce vraiment possible de détruire quelqu’un à ce point ? Je cherchais mon –désormais- ancien mentor du regard. Il s’était éloigné la queue basse. Je pouvais deviner ce qu’il allait faire. L’exil. Voilà à quoi il se destinait. Pendant que je le fixais du regard, je pouvais voir Epine des Roses rejoindre la meneuse. Elle lui murmura quelques mots que seuls les plus proches de la souche pouvaient entendre. En l’occurrence, je n’en faisais pas partie. Vraiment mon cœur était déchiré. En miette. Tiraillé. Alors que je fixais toujours d’un regard douloureux le lieutenant déchu, je vis Clarté de la Lune le rejoindre et se poster fièrement à ses côtés. « Regardez-vous. Étoile Funèbre, tu es... horrible. Je croyais en toi. Tu... tu ne vaux plus rien pour moi. Tu me déçois. Mais qu'est-ce que cela va te changer. Je suis qu'une guerrière, qu'une poussière que tu écraserais si l'envie t'en prenait. Ce n'est pas une honte pour Valse Temporelle, mais pour toi. Tu n'es pas respectée, mais redoutée. Tu me dégoûtes. Vous me dégoûtez tous, ici. Vous restez muet, vous vous laissez faire. Je croyais en le Clan des Marais. Mais maintenant, je ne peux croire qu'en moi. J'en ai assez vu. J'ai vu de quoi tu étais capable. J'ai vu de quoi ton cœur était capable. Je n'ai plus rien à faire ici. » Des paroles si dures. Si mortelles comme des poignards, tous ces mots, adressé à une seule personne. A un seul groupe. Tout le clan. Pour avoir choisi de suivre la décision de la meneuse. Pour ne pas avoir sut croire en ce lieutenant que l’on a arraché à sa réputation durement gagné. Il ne reste plus rien du clan aux yeux de la guerrière. Elle s’adressa ensuite à mon mentor, enfin, ancien. « Valse, crois en toi. Il n'y a que toi qui peut vraiment déterminer si ce que tu fais es bon ou pas. »Elle continua ensuite à notre attention, pour tous, à tout le clan. « Je prends une vie de solitaire, depuis le temps que j'en rêve. Épine de Roses, tu me dégoûtes. Tu ne me retiendras plus de m'en aller. » Elle reprit ensuite une nouvelle fois à l’honneur du guerrier. « La porte sera toujours ouverte pour toi, Valse. Tu peux me rejoindre si l'envie de prend, je t'attendrais. Tu peux le faire maintenant comme dans dix ans. Si tu arrives à me retrouver... » Elle lui offrait une vie de solitaire. Loin des ragots et des commérages du clan et cela, sans solitude. Il pourrait enfin s’épanouir, et vivre des merveilleuses capacités qu’il possède. Je ne souhaitais que son bonheur, mais je ne voulais pas qu’il parte. Je m’étais attaché à lui. Comme allais je faire pour pouvoir continuer une routine sans ne plus pouvoir lui adresser la parole, sans ne plus pouvoir l’apercevoir, ni lui faire peur tandis qu’il déguste son déjeuner ? Tant de pensées qui se bousculent tandis que la nouvelle lieutenante prit la parole d’une voix que je ne l’avais jamais entendu prendre. J’avais peur en ce moment, j’avais certes une grande confiance en cette chatte, mais à cette instant là, elle ne m’inspirait que de la peur. « Bien qu'il en soit ainsi. Fuyez. Vivez votre vie bienheureuse. Clarté de la Lune, vis ton destin, je ne te retiens pas. C'est terminé de ce temps là. Tu fais bien de partir. Au moins tu n'auras pas vu ma part d'Ombre. » J’avais des frissons et des sueurs froides. Alors que mon regard se tournait de nouveaux vers ceux qui allaient profiter de la liberté, le nouveau solitaire prit la parole. Le clan se trouvait au milieu d’une joute de mots, et je n’aimais certainement pas suivre du regard ce qu’il se passait sans pouvoir intervenir, mais que pouvais-je bien faire ? Que valait la parole d’une apprentie ? « Ta part d’Ombre…T’as beau avoir été folle un moment, on peut pas parler de part d’Ombre. Ceci est juste pour menacer les gens. Ce que tu appelles ta part d’ «Ombre » comme tu dis, c’est plutôt lorsque tu es super en colère. Oui, nous partons. Nous ne fuyons pas, nous partons. Nous quittons cet univers d’hypocrites et d’arrogants, pour un monde meilleur. Et puis de toute façon, il n’y a personne à fuir. Oui, nous allons vivre une vie bienheureuse, oh que oui, nous en profiterons. Et nous prierons au Clan des Etoiles, pour que les guerriers que tu auras à diriger, aient la patience de te supporter. » Il s’approchait en parlant. De plus en plus. A tel point que ses dernières paroles furent prononcés sous la souche le regard ancré dans celui de la meneuse. « J’espère que tu sauras mener ton Clan, dans la peur et la violence à présent. Remarque, avec la lieutenante que tu t’es choisie, tu t’es carrément trouvée une sœur jumelle ! Je sens que j’entendrais parler de vous dans les lunes à venir. Et je sais déjà ce que seront les rumeurs : Le Clan des Marais, mené par la frayeur et la haine. Sur ce, Adieu Etoile Funèbre, et que le Clan des Etoiles te gardent. » On sentait bien l’ironie dans cette voix qui provenait d’un être venant d’être trahi. J’assistais à tout, impuissante. Je m’en veux d’être si faible. Je m’en veux de n’être rien encore. Si pour le moment, mon visage était resté neutre tandis que tout se bousculait dans ma tête, lorsque mon ex-mentor se tourna vers moi avec un regard empli de tendresse, je sentis l’eau monter dans mes yeux. Il ignorait complètement la réponse acide que lui réservait Epine des Roses, son regard dans le mien. Moi-même je n’entendais plus ce qu’elle disait, m’enfonçant dans ce regard que je ne verrais peut être jamais plus. Et lorsqu’il me fit une lèche amicale, une goutte roula silencieusement sur mon museau. « Je m’en veux de te laisser à elles. Je ne sais pas si tu apprécieras ta vie, mais si un jour tu ne la supportes plus, retrouves-nous. » Je voulais lui répondre. Mais étrangement, tous ces chocs, et toutes ces émotions m’avaient fait perdre ma voix. Tout se mélangeait dans ma tête et tandis que je tentais de lui répondre, les sons s’étranglèrent au fond de ma gorge. Je ne pus que baisser la tête honteuse face à lui. J’étais perdue. Réellement perdue. Parmi la foule j’entendis une foulée, et près de moi se posta un chat. Qui ? Je ne le reconnus qu’à la voix. Mais ma tête avait décidé de rester penchée, je ne pouvais pas la relever sous peine de m’effondrer d’un seul coup. « Je m'occuperais d'elle. C'est une amie importante pour moi. Je te le promets, mon vrai lieutenant. » Valse Temporelle se détourna alors pour prononcer quelques mots à la nouvelle solitaire, mais ils m’apparurent flous, je n’avais vraiment pas envie d’en entendre plus en ce moment. J’avais déjà assez subi. Je sentais les sanglots monter, mais le jeune apprenti, me fit câlin contre lequel je ne pouvais pas résister. Il me glissa quelques mots à l’oreille pendant ce temps. « Je sais qu'il va te manquer. A moi aussi car je l'admirai. J'espère que tu auras confiance en moi. Soyons des amis, des amis qui ne se quitterons jamais. » Je relevais doucement la tête pour le regard. Il s’éloigna. Je sentais bien qu’il était sincère, mais devais je vraiment m’attacher après cette dure démonstration de pouvoir ? Devais-je vraiment prendre le risque d’éprouver cette peine encore une fois ? Oui, parce que je suis comme ça. Je posais ma tête sur son épaule pour laisser couler mes larmes. Je lui répondis doucement d’une voix plate, sans émotion à cause de tous ces évènements. « Promets-moi qu’en tant qu’ami, tu ne me quitteras pas. Jamais. Je ne veux plus avoir à revivre ça. S’il te plait. Si tu deviens mon meilleur ami, je souhaite qu’on soit honnête dans la tristesse comme dans la joie. Je ne veux plus perdre personne. » Mes larmes coulaient maintenant à flot sans que je puisse les retenir et le pauvre pelage du nouvel ami devenait de plus en plus humide. C’était bien malgré moi que je le mouillais. Je ne me préoccupais plus du monde extérieur, j’entendais juste les cris d’une autre apprentie. Nuage de l’Anémone. C’est vrai, c’est son mentor qui avait décidé de partir avec le mien. Je pouvais deviner qu’elle recevrait la même offre que celle qui m’avait été faite. Seulement, je ne savais pas si elle allait l’accepter. Je n’avais pas assez de lien avec elle pour pouvoir prévoir, et puis l’état dans lequel je me trouvais n’avait rien d’extraordinaire. En train de me morfondre sur l’épaule de Nuage Ténébreux. 

|| C'est très dur de rattraper tant de poste d'un coup donc si quelqu'un trouve quelque chose à redire, je corrigerais bien volontier :3
Revenir en haut Aller en bas

ADMINE FUN ♢ and we danced all night to the best song ever

avatar

messages : 1364
date d'inscription : 31/03/2013
age : 17
emploi : Administratrice & Solitaire.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Jeu 29 Aoû - 13:14


L’Assemblée se poursuivit normalement. Presque banalement. Un peu trop d’ailleurs. J’aurais dû me douter que les choses ne seraient pas aussi simples, aussi faciles. Ce n’était pas un baptême habituel, mais un changement de lieutenant. Quelqu’un allait bien remettre en cause ma décision, Valse Temporelle allait sûrement vouloir s’exprimer, ou un bouleversement de situation allait forcément survenir. Pour l’instant, je profitais du calme, préférant ignorer les visages surpris, satisfaits ou méfiants. Mes yeux n’étaient fixés que sur Épine des Roses, qui s’approchait lentement du Promontoire. Je la couvrais d’un regard fier et protecteur, un regard où je voulais lui exprimer toute ma confiance. La surprise passée, la nouvelle lieutenante frotta son museau contre le mien avant de miauler doucement : « Je ne te décevrais pas, Etoile Funèbre, ma meneuse, ma sœur. » Sa voix était peu audible, mais emplie de sincérité et d’une confiance nouvelle. Ses paroles, toutefois courtes, me touchaient en plein cœur. Je le sais ma belle. Je sais que je peux avoir confiance en toi, plus qu’en moi-même. Je sais que tu sauras m’écouter, me respecter et me conseiller, m’aider mieux que personne. Je sais que tu ne me trahiras pas, que tu ne m’abandonneras pas. Jamais. Plutôt mourir, pour toi, que de faire preuve d’une telle lâcheté. Pas comme lui. Mon regard quitta violement le beau visage de ma sœur pour se vriller sur Valse Temporelle. Il s’était levé, avait esquissé un mouvement de recul. Se dirigeait vers la sortie du camp, sans même attendre la fin de l’Assemblée. J’entendis à peine la requête de ma nouvelle lieutenante, et me contentais d’hocher la tête à ses paroles : « Pourras tu me faire un rapide topo de la situation lorsque tu auras le temps, je te prie ? » Valse Temporelle partait. Sans un mot. Sans un regard en arrière. Il s’exilait, abandonnait lâchement le peu d’honneur qu’il lui restait. Je ne fis rien pour le retenir, blessée en mon for intérieur. Comment avais-je pu le choisir pour me seconder ? Comment avais-je pu lui faire confiance ? Certes, c’était horrible de perdre un poste si important, de se voir retirer l’entrainement d’une apprentie. Mais au-delà de ça, il ne faisait que montrer son inintérêt envers mes décisions. Il se contentait de partir. Non, cela ne l’intéressait pas de poursuivre sa vie de guerrier, il préférait quitter le Clan. Était-ce vraiment un lieutenant digne ? Avait-il mérité son poste, s’il décidait ensuite de s’exiler ? Un lieutenant qui s’enfuit dans la nature ne mérite pas ce nom. Au moins, j’étais certaine qu’Épine des Roses ne commettrait jamais un tel acte. Les paupières closes quelques instants, je faisais rentrer tout cela dans ma tête. Je rouvris mes yeux sanglants, puis balayais la foule du regard. Je voyais surtout du dégoût ou de la haine –m’étaient-ils adressés, ou à Valse Temporelle ?-, mais aussi une grande satisfaction chez certains, -les compères du frère de l’ex-lieutenant-. La foule était pétrifiée, mais une silhouette se mua vers le guerrier, jouant des coudes pour parvenir jusqu’à lui parmi la masse de chats. Je reconnus Clarté de la Lune, mais l’expression de son visage, hostile et dégoûtée, me surprit. Je ne l’avais jamais vu ainsi. Valse Temporelle releva la tête, sentant cette présence inattendue à ses côtés. « Regardez-vous. Étoile Funèbre, tu es... horrible. Je croyais en toi. Tu... tu ne vaux plus rien pour moi. Tu me déçois. Mais qu'est-ce que cela va te changer. Je suis qu'une guerrière, qu'une poussière que tu écraserais si l'envie t'en prenait. Ce n'est pas une honte pour Valse Temporelle, mais pour toi. Tu n'es pas respectée, mais redoutée. Tu me dégoûtes. Vous me dégoûtez tous, ici. Vous restez muet, vous vous laissez faire. Je croyais en le Clan des Marais. Mais maintenant, je ne peux croire qu'en moi. J'en ai assez vu. J'ai vu de quoi tu étais capable. J'ai vu de quoi ton cœur était capable. Je n'ai plus rien à faire ici. » Je soutins son regard, sans faiblir. Je maintins ma tête bien haute, bien droite. Je ne devais pas vaciller, pas maintenant. Pas devant eux. Pas devant elle, surtout. Déjà qu’en moi, tout s’effondrait. Tout ce courage, cette volonté, cette assurance et cette confiance, bâtis au fil des jours, au fil des lunes qui s’écoulaient. Tout ce pour quoi je me suis toujours battu, tout ce pour quoi j’ai toujours voulu continuer. Tout partit en éclat. Elle mentait. Elle mentait ! C’était impossible autrement. Je n’étais pas comme ça. Elle ne me connaissait pas. Ou bien, était-ce moi qui ne me connaissais pas ? Je l’ignorais. Mais, elle mentait. J’avais cette certitude, qui me permettait de ne pas tomber. Elle mentait. Clarté de la Lune poursuivit, s’adressant désormais à Valse Temporelle. Je n’aurais pas pu en supporter plus, de toute façon. « Valse, crois en toi. Il n'y a que toi qui peut vraiment déterminer si ce que tu fais es bon ou pas. » Clarté de la Lune ? Elle n’était plus rien pour moi. Elle ne valait rien. Je lui avais accordé ma confiance autrefois, mais tout cela se terminait aussi. Une page se tournait, et je n’en mesurais pas encore son envergure. La femelle continua, de sa voix forte et sûre, qui fait si mal. Elle continua d’abattre ses cartes, de jeter ses poignards, et de déverser ce qu’elle avait sur le cœur. « Je prends une vie de solitaire, depuis le temps que j'en rêve. Épine de Roses, tu me dégoûtes. Tu ne me retiendras plus de m'en aller. » Elle partait, elle aussi. Je m’en réjouissais, mais ce n’était rien comparé à la douleur que sa décision me faisait éprouver. Du dégoût ? C’était moi qui en éprouvais envers elle. La guerrière partait sans aucun regret. Elle disait même en rêver depuis longtemps. Avait-elle donc était hypocrite avec nous tous ? N’avait-elle jamais éprouvé des sentiments pour quelques membres du Clan, ou bien un minimum d’affection ? Et Nuage de l’Anémone, son apprentie ? Elle s’en foutait. Elle partait. Et c’est moi le monstre sans émotions, dans tout ça ? « La porte sera toujours ouverte pour toi, Valse. Tu peux me rejoindre si l'envie de prend, je t'attendrais. Tu peux le faire maintenant comme dans dix ans. Si tu arrives à me retrouver... » conclut Clarté de la Lune. J’étais affectée par ses paroles, mais j’étais jusqu’alors parvenu à le masquer. Mais j’étais impuissante, face aux larmes que je vis couler sur le visage d’Épine des Roses, et qui m’affectaient autant qu’elle. Impuissante, face aux regards désormais haineux des guerriers du Clan, et face à leurs hochements de tête accueillants les paroles de l’ancienne guerrière. Impuissante, surtout, face au regard hostile de Nuage Ténébreux, son regard fuyant le mien, son regard plein de doutes à mon sujet, plein de recul. Je n’avais plus le choix. Je ne pouvais plus lutter. Je craquais. Je sombrais.

Les déclarations de Clarté de la Lune m’avaient laissées dans un état second. J'étais scotchée. Pétrifiée d'effroi. J'avais l'impression d'être entre la mort et la vie. Aux confins du cauchemar et de la réalité. Mon esprit avait quitté la terre. Seul mon corps était resté à sa place. Avec le Clan des Marais. Les larmes coulaient sur mes joues, sans que personne ne s’y intéresse. L’attention était bien trop concentrée sur la joute verbale entre les deux solitaires et ma lieutenante. Je n’en avais que faire. Tous les mots du monde ne pouvaient me faire sortir de ma transe. Les émotions se bousculaient, mes sentiments se livraient une lutte bien plus acharnée que celle de Clarté, Valse et Épine. Ils rivalisaient les uns contre les autres, se surpassant en violence et en force, sans trouver le plus intense. Aucun ne parvenait à prendre l’avantage. D’abord était venue la haine. Glaciale et puissante. Folle, transcendante. Elle faisait vibrer chacun de mes muscles, se hérisser chaque poil de ma fourrure tigrée. Elle allumait dans mon regard une flamme brûlante, dévorante. Puis la tristesse déferla sur moi. Inattendue, mais tout aussi violente. Elle serra douloureusement mon cœur, me faisait prendre conscience de ma vulnérabilité. Je n’étais pas intouchable, invincible. Je pouvais faire des erreurs, accorder ma confiance aux mauvaises personnes. Puis être blessée, mutilée à l’intérieur, comme à l’extérieur. La tristesse s’évapora avec mes larmes, faisant place aux incertitudes. Je doutais de tous ceux qui étaient présents, de tous ceux qui formaient ce Clan brisé. Je doutais de leurs convictions, de leur envie de poursuivre la route avec moi. Je doutais de leurs sentiments à mon égard, de la confiance qu’ils pouvaient encore avoir envers cette meneuse irresponsable. Je doutais de notre avenir. De mon avenir, car il ne serait pas forcément lié aux autres. Mais, par-dessus tout, je doutais de moi. Je m’étais battu jours après jours pour me construire une personnalité, une carrure, une réputation. Je pensais avoir réussi, mais cette Assemblée avait eu assez de pouvoir pour tout détruire. Je pris alors conscience de mon impuissance face à eux tous. Je ne pouvais rivaliser face à un Clan entier, surtout si c’était mon Clan. Celui où j’avais vécu, grandi, appris à aimer. Une évidence s’imposa à mon esprit. Je n’étais rien sans eux. Et ils n’étaient rien sans un chef. J’étais une incapable sans leur soutien. Ils étaient dispersés sans quelqu’un pour les aider et les diriger. Mais voulaient-ils de moi ? Un rien nous séparait, nous dispersait. Nous n’étions pas unis comme je l’avais toujours voulu. Nous avions besoin les uns des autres, mais ils ne me désiraient pas. J’ignorais s’il y avait encore un peu d’espoir, mais je voulais absolument saisir cette dernière chance, si elle existait. Je n’avais plus le choix. Il fallait tout leur avouer, se dévoiler. Tout ce que j’avais caché devait être révélé. Mon rôle passif lors de cette Assemblée était terminé. J’allais leur ouvrir les yeux sur ce qu’ils avaient toujours voulu ignorer.  

« Je pensais être forte, mais je me suis leurrée. Sans vous je ne suis rien. Sans vous je ne vaux rien. Et je vous ai perdu. Ai-je déjà eu votre confiance et votre respect ? M’avez-vous un jour tenu en estime, ou cette haine et cette rancœur qui se révèle aujourd’hui a-t-elle toujours été présente ? Je l’ignore. Vous êtes les seuls à en connaître la réponse. Je connais uniquement celle d’Épine des Roses. Je sais qu’elle m’a toujours été fidèle, qu’elle ne me trompera jamais. Pas comme Valse Temporelle, qui lui nous abandonne sans un regard en arrière, révélant à tous sa haine pour moi qu’il a toujours gardé secrète. Épine des Roses, elle, ne partira jamais. Son attitude était déjà ainsi avant que je succède à Étoile Encrée. Oh oui, Étoile Encrée. Elle devait être une bien meilleure chef que moi, non ? Jusqu’à ce qu’elle se suicide, bien sûr. Et Étoile de la Salamandre, avant elle ? Elle nous a lâché, elle est partie, sans prévenir. C’est donc ça que vous voulez ? Que je m’en aille ? Est-ce qu’un jour vous avez réfléchi à ce que j’avais dû endurer ? Est-ce que vous êtes conscients des sacrifices que j’ai dû faire, pour vous ? J’ai laissé mon fils de côté, Petit Enfer. Je n’ai pas été une mère comme les autres, présente à la pouponnière jusqu’à ce qu’il devienne apprenti. J’avais d’autres responsabilités plus importantes, que celles de mère et de compagne. Oh, je n’ai pas eu le choix. Et puis de toute façon, c’était ce que je voulais, pas vrai ? Être chef à seulement 17 lunes, c’est normal. Tout ce que j’ai fait pour vous, c’était normal. Vous êtes si ingrats. Je pensais que vous aviez un minimum de reconnaissance, un minimum d’affection pour moi. J’avais confiance en chacun de vous. En Valse Temporelle et en Clarté de la Lune. Même en Nuage de l’Anémone. Je pensais que les liens de Clan étaient plus forts que tout. Que nous formions une vraie famille. Qu’après la perte de nos deux anciens chefs, nous avions réussi à nous reconstruire. Ou qu’en tout cas, nous en avions emprunté le chemin. Je me suis trompée, encore une fois. Le Clan des Marais est brisé. Désuni. Faible. Tout ce que vous voulez. Mais nous ne sommes pas perdus. Pas encore. » Je marquais une pause, mais n’en avait pas terminé. Parler me faisait un bien immense. Chaque mot lancé me libérait du poids qui pesait sur mes épaules. Chaque réplique, chaque reproche, chaque regret. Le Clan des Marais allait-il pouvoir se reconstruire avec moi à sa tête, ou valait-il mieux que je m’en aille ? Je ne pouvais pas faire ça. Sinon c’était la chute à coup sûr. Une chute violente, longue et douloureuse. Je ne ferais pas ça pour eux, mais pour moi. Pour mourir en paix, sans avoir sur la conscience leur décadence. Je poursuivis, avant que l’on puisse m’interrompre : « La discorde au sein du Clan des Marais ne fait que refléter les désaccords entre les cinq Clans. Les temps sont durs. La guerre est proche. La paix a assez duré, et ne peut se prolonger indéfiniment. J’aurais préféré ne jamais avoir à en parler, surtout dans cette situation. Une bataille se prépare, c’est désormais inévitable, j’en suis certaine. Il va vous falloir faire un choix, à tous. Souhaiterez-vous vous battre pour le Clan des Marais, quand le moment sera voulu, ou préférez-vous quitter ce Clan en lequel vous n’avez plus foi ? Voulez-vous lutter pour vos frères et vos sœurs, vos parents et vos enfants, votre vraie famille, ou partir ? Affronter les risques, ou vivre dans la honte de les avoir évités ? Faites le bon choix, car ensuite, il sera trop tard pour changer d’avis. »

J’en avais terminé.
Le silence retomba sur le camp dévasté. L'horreur pure s'affichait sur les visages bouleversés des chats présents. Tous s'étaient tus. Seul le silence régnait. Le vide. Un vide glacial mais brûlant de haine. Un vide sans fond. Sans fin.

|| PRESQUE 2 000 MOTS, BITCHES. ♥ ||

രരരരരര

OMGGGG, PERFECTION BONJOUR. Merci. ♥️

LARRY STYLINSON. ♥:
 
FOREVER YOUNG. ♥ Merci pour les cadeaux. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Jeu 29 Aoû - 13:22

depuis l'appel de la meneuse, Chant Perdu était rester silencieux et outragé des paroles des uns et des autres. Prenant alors tout son courage, le vétéran fendit le foule et vint se placer au pieds du promontoire, face à la foule de chats, surement pleins de questions envers cette réaction. Le félin roux posait un regard dur sur chacun des siens. Alors, il leva la tête vers le ciel et dit, fort:

"- Ecoute, Etoile Funèbre ! J'ai toujours eu fois en toi. Pour les autres et tout le monde, surtout Epine des Roses et tous les autres, enfin, la foule, sachez que, le clan des étoiles nous surveille. Imaginez qu'il s'en prenne à vos proches ? Puis, si une guerre éclate et que nous sommes désunis, nous mènerons le clan à sa perte !"

Puis la vieux matou s'inclina et vins se cacher dans l'ombre, près du gîte des guerriers. Son acté était-il si... massacrant et faux ? En tout cas, Chant était outragé des paroles des uns et des autres. Cela était l'avis de la meneuse et on ne le discute pas ! Peu importe son avis, on le garde pour soi. Seulement, certains félins avaient d mal à le comprendre, ça.

[Court, désoler o/]
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 230
date d'inscription : 29/04/2013
age : 19
double compte : Nuée d'Étincelles.

Votre Chat
Relations du chat:
Description du chat:
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Ven 30 Aoû - 18:27

Nouveau Lieutenant || Le clan

J'attendais la suite, restant silencieux. Est-ce donc ça notre destiné ? Est-ce donc ça ce que le clan des étoiles nous réserve ? La perte d'un clan ? Je ne sais pas. La jeune rouquine me répondit, toujours aussi triste :

« Promets-moi qu’en tant qu’ami, tu ne me quitteras pas. Jamais. Je ne veux plus avoir à revivre ça. S’il te plait. Si tu deviens mon meilleur ami, je souhaite qu’on soit honnête dans la tristesse comme dans la joie. Je ne veux plus perdre personne. »

- Je te le promets.

Ma voix restait aussi rassurante que possible. Nuage du Cherokee pleurait alors de ses larmes salées et amères, restant la tête sur mon épaule. Nuage de l'Anémone, ma soeur se joint à nous. Elle me fixait de ses yeux tristes, toujours sous le choc des événements. Je ne disais rien, voir ma soeur me faisait du bien, mais pas dans cette situation. Elle s'approcha de moi, son pelage roux frôlant le miens. Elle me miaula à voix basse, le ton sec de tristesse :

Elle n'etait pas que ma mentor. *pause* C'etait mon amie, ma confidente. Et elle est partie. *larmes* Et j'ai rien fait contre ca.

Entendre ses paroles me fendait le coeur en deux. Voir ma soeur, dans cet état me détruisait. Je soutins son regard, laissant apparaître le mal en moi. Ma mentor, ma meneuse restait silencieuse, continuant à regarder la scène au bas de son promontoire. En entendant le cri de joie qui venait de dehors, Nuage de l'Anémone commença à pleurer, à montrer sa souffrance. Je lui fis une léchouille sur la joue, lui montrant mon affection. Elle s'approcha de la sortie, feulant à son mentor :

– Et moi ? Tu m'abandonnes aussi comme si j'étais comme "elles" ? *en pointant Funèbre et Épine de la queue* Ne me dis pas que je n'ai jamais valu
mieux que ça ...


- Nuage de l'Anémone ..

Je murmurai à voix basse, laissant à ma soeur son coup de Blues. Je levais alors ma tête pâle vers ma chef, guettant sa réaction. Elle avait le regard dans le vague. Je ne sais pas si, au fond, elle est si touchée que ça. Ca me fait mal à moi aussi, de la voir comme ça. Si elle souffre, je souffre à mon tour. C'est la seule personne qui a confiance en moi, qui a compris en moi, que j'ai les qualités requises pour être son guerrier. Les larmes montaient en moi, mais je ne les laissai pas couler. Etre fort, c'est faire face au dégâts. Elle continua, se sentant mal :

– Et qu'est-ce que je vais devenir sans toi ici, hein ? T'y as pense à ça ...?

Je la laissai, gardant mes émotions en moi. C'est son combat à elle, pas le miens. J'observai Nuage du Cherokee, veillant sur elle. Mes yeux océans balayaient le camp. Tout le monde était sous le choc des événements. Je ne fis pas attentions au reste de leurs discussion, je me retournai maintenant vers Etoile Funèbre. Elle commença alors à parler, d'un ton plat :

« Je pensais être forte, mais je me suis leurrée. Sans vous je ne suis rien. Sans vous je ne vaux rien. Et je vous ai perdu. Ai-je déjà eu votre confiance et votre respect ? M’avez-vous un jour tenu en estime, ou cette haine et cette rancœur qui se révèle aujourd’hui a-t-elle toujours été présente ? Je l’ignore. Vous êtes les seuls à en connaître la réponse. Je connais uniquement celle d’Épine des Roses. Je sais qu’elle m’a toujours été fidèle, qu’elle ne me trompera jamais. Pas comme Valse Temporelle, qui lui nous abandonne sans un regard en arrière, révélant à tous sa haine pour moi qu’il a toujours gardé secrète. Épine des Roses, elle, ne partira jamais. Son attitude était déjà ainsi avant que je succède à Étoile Encrée. Oh oui, Étoile Encrée. Elle devait être une bien meilleure chef que moi, non ? Jusqu’à ce qu’elle se suicide, bien sûr. Et Étoile de la Salamandre, avant elle ? Elle nous a lâché, elle est partie, sans prévenir. C’est donc ça que vous voulez ? Que je m’en aille ? Est-ce qu’un jour vous avez réfléchi à ce que j’avais dû endurer ? Est-ce que vous êtes conscients des sacrifices que j’ai dû faire, pour vous ? J’ai laissé mon fils de côté, Petit Enfer. Je n’ai pas été une mère comme les autres, présente à la pouponnière jusqu’à ce qu’il devienne apprenti. J’avais d’autres responsabilités plus importantes, que celles de mère et de compagne. Oh, je n’ai pas eu le choix. Et puis de toute façon, c’était ce que je voulais, pas vrai ? Être chef à seulement 17 lunes, c’est normal. Tout ce que j’ai fait pour vous, c’était normal. Vous êtes si ingrats. Je pensais que vous aviez un minimum de reconnaissance, un minimum d’affection pour moi. J’avais confiance en chacun de vous. En Valse Temporelle et en Clarté de la Lune. Même en Nuage de l’Anémone. Je pensais que les liens de Clan étaient plus forts que tout. Que nous formions une vraie famille. Qu’après la perte de nos deux anciens chefs, nous avions réussi à nous reconstruire. Ou qu’en tout cas, nous en avions emprunté le chemin. Je me suis trompée, encore une fois. Le Clan des Marais est brisé. Désuni. Faible. Tout ce que vous voulez. Mais nous ne sommes pas perdus. Pas encore. »

Je restais silencieux sous cette révélation. Elle marquait une pause, puis continua d'un ton plus claire :

« La discorde au sein du Clan des Marais ne fait que refléter les désaccords entre les cinq Clans. Les temps sont durs. La guerre est proche. La paix a assez duré, et ne peut se prolonger indéfiniment. J’aurais préféré ne jamais avoir à en parler, surtout dans cette situation. Une bataille se prépare, c’est désormais inévitable, j’en suis certaine. Il va vous falloir faire un choix, à tous. Souhaiterez-vous vous battre pour le Clan des Marais, quand le moment sera voulu, ou préférez-vous quitter ce Clan en lequel vous n’avez plus foi ? Voulez-vous lutter pour vos frères et vos sœurs, vos parents et vos enfants, votre vraie famille, ou partir ? Affronter les risques, ou vivre dans la honte de les avoir évités ? Faites le bon choix, car ensuite, il sera trop tard pour changer d’avis. »

Et moi ? Tu n'as rien à me dire ? Je suis quand même ton apprenti, ton ami. Je baissa la tête, en signe de tristesse. Je suis déçu. Je la relevai alors, prenant la parole :

« Je me battrai pour mon clan, même si tout le monde se fiche de moi, me croyant incapable de tout. Je ne sais pas trop quoi te dire, Etoile Funèbre. Mais pour moi tu restes tout de même le premier félin à croire en moi. »

Nuage Immortel. Je ne pensais qu'à elle à ce moment-ci. Je n'ai pas envie de me battre contre elle, lui faire du mal. Je fixai de mes yeux abysses la femelle tigrée, perchée sur le promontoire. Je fis un câlin à Nuage du Cherokee et reparti vers mon repaire, sans jeter un regard vers mon Mentor. L'heure de la Guerre arrive.


[désolé, pourri o/]

രരരരരര

J'ai espéré que la vie ne soit pas cruelle, qu'un jour elle aura une raison.Mais j'ai toujours vécu dans un Enfer.




Dark Dream
Signatures, merci :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE ∞ army of me

avatar

messages : 101
date d'inscription : 09/06/2013
age : 19
double compte : Etoile des Blizzards & Petit Silence
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Dim 1 Sep - 14:48



Nuage de l’Anémone avait repris du poil de la bête. Ses larmes s’en étaient allées, sa respiration était plus stable. Elle fixait durement Clarté de la Lune de ses yeux ambrés. Elle l’avait abandonnée, lâchement. Mais elle ne lui en voulait pas. Pas vraiment. Elle voulait juste lui parler, savoir, comprendre. Après leurs chemins se sépareraient. La rouquine eut une boule au ventre. Non, elle ne devait pas replonger.
Aném'... Tu n'es pas comme elle. Tu es vraiment géniale. Je ne veux pas que tu deviennes comme elle justement. Je ne veux pas que tu te perdes là-dedans...
 
Mais en attendant, elle n’avait pas le choix. C’était son clan, sa patrie. Si le clan sombrait avec ces deux dindes à sa tête, elle devait couler aussi. Ainsi va la vie. Elle l’aimait plus que beaucoup d’autres félins vivants dans la Forêt, ne la quitterait pour rien au monde. Sauf si son clan était impliqué. Ça lui déchirait le cœur mais c’était comme ça.
Clarté de la Lune aussi semblait déchirée de voir son apprentie, qu’elle considérait comme sa fille, dans cet état là. Mais Nuage de l’Anémone aussi avec le cœur gros de voir sa chère professeur dans ces états-là, en grande partie par sa faute en plus. D’un coup, elle s’en voulut, alors qu’elle n’avait pas vraiment de raison. La guerrière était là, plongée dans la fourrure enflammée de la novice. Cette dernière s’imprégnait de son odeur si agréable, de la douceur de son poil. Elle aurait voulu que ce moment ne s’arrête jamais. Que Clarté de la Lune ne parte pas, qu’elles restent ainsi toutes les deux pour toujours.
Mais.. viens avec nous ! Viens, tu vivras libre. Je veillerais sur toi. Je t'apprendrais tellement de choses...
 
Nuage de l’Anémone sortit brusquement de ses pensées. Quoi ? Quitter le clan ? La rouquine devait bien avouer que l’idée lui avait traversé l’esprit une ou deux fois. L’apprentie ne savait pas quoi dire, quoi faire, comment réagir. Refuser ? S’il y avait bien quelque chose qui l’insupporterait plus que tout ce serait de vivre dans un clan mené par les deux chattes les plus insupportables de la forêt. Un vrai enfer, elle serait toujours dénigrée, découragée, traitée comme une bouse. Un véritable enfer. Elle ne pouvait pas accepter non plus. Quitter son clan, quitter les deux abruties pour vivre avec Clarté de la Lune ce serait juste parfait. Mais elle ne pouvait pas. Physiquement incapable. Bien qu’elle soit plutôt seule là-bas, elle a son frère, Nuage Ténébreux et d’autres. Pas de relations comme celles qu’elle entretenait avec sa mentor, mais elle s’y ferait. Lentement et laborieusement mais elle s’y ferait.
- Quitter … le clan ? *regard en arrière*  Je …. Ne peux pas …. Y’a mon frère et …. Je t’aime énormément mais … Je suis désolée ….
 
Nuage de l’Anémone replongea son visage dans la fourrure soyeuse de son amie. Elle lui manquerait terriblement. Mais elle n’avait pas le choix. Maintenant, elle sera non seulement haïe par Etoile Funèbre mais par Epines des Roses aussi. Cette idée lui donnait la gerbe, mais elle n’avait pas le choix. C’était son clan après tout. D’ici, elle entendait une voix forte qui faisait un long discours, c’était Etoile Funèbre. La rouquine ne prêtait aucun attention à ce que disait son imbécile de cheffe, mais ça lui rappelait juste qu’elle devrait y retourner avant d’être officiellement considérée comme déserteur.  Elle recula de quelques pas et regarda la chatte, les larmes aux yeux, puis partit à reculons en miaulant tristement :
- Je suis vraiment désolée … Tu vas tellement me manquer …. Je t’oublierai jamais *sanglots*
 
Ne voulant pas éterniser ce moment si terrible pour elle, elle pressa sa truffe contre celle de la guerrière avant de repartir au trot. Quand elle vit sa meneuse, elle disait : Souhaiterez-vous vous battre pour le Clan des Marais, quand le moment sera voulu, ou préférez-vous quitter ce Clan en lequel vous n’avez plus foi ? Voulez-vous lutter pour vos frères et vos sœurs, vos parents et vos enfants, votre vraie famille, ou partir ? Affronter les risques, ou vivre dans la honte de les avoir évités ? Faites le bon choix, car ensuite, il sera trop tard pour changer d’avis.
Nuage Ténébreux prit la parole mais sa sœur n’y prit pas attention. Elle se sentait mal . Elle ne pouvait pas dire si elle avait fait la bonne décision, si elle ne regretterait pas son choix. Nuage de l’Anémone vint s’asseoir, discrètement, là où elle fut plus tôt, à côté de son frère et de Nuage du Cherokee. Quand elle s’assit, elle fixa le sol de ses prunelles ambrées qui avaient perdu toute vie et toute joie. Pire qu’avant. Rongée par le remord, le doute et la tristesse, elle sentait le regard de ses camarades se poser sur elle. Soudainement, elle releva le menton, presque en colère et grogna doucement mais froidement :
- Pas de questions. Je suis là, c’est tout. 

രരരരരര

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   Mer 11 Sep - 19:50

Nous n’avons pas oublié ces pleurs qui nous déchirent nos âmes.

 

Nous n’avons pas oublié notre rage d’impuissance face à lui. Face à eux. Nous avons longtemps ressenti ce sentiment, qui nous donne l’envie de nous arracher le pelage, de faire tomber un à un, ces poils gris. Nous avons longtemps ressenti, cette douleur qui nous donnait la rage de vouloir nous crever les yeux, nos yeux d’un limpide bleu clair, car nous ne pouvions les soustraire à la vue de cette situation. Nous nous sommes longtemps posés la même question, qui s’est répétée inlassablement, telle une conjuration, dans notre esprit, résonnant comme un glas, dans nos âmes enfouies sous la douleur. Nous avions abandonné d’ores notre pouvoir de tout changer, et de tracer notre propre chemin. Nous avions déjà d’ores, abandonné toute résistance envers cette pièce, qui se répétait encore et encore. Nous acceptions chaque sentiment de honte, de rage et d’impuissance, sans broncher un seul instant. Mais ce moment fut le moment de trop. C’est pour cela que nous nous sommes réveillés.

Mon ancienne apprentie baissa la tête. Tristesse ? Honte ? Regret ? Je ne le saurais pas. Un des apprentis se détacha de la foule et courut vers Nuage du Cherokee. Il ajouta, l’air déterminé :

« Je m’occuperais d’elle. C’est une amie importante pour moi. Je te le promets, mon vrai Lieutenant. »

Je hochais la tête vers cet apprenti, le remerciant avec ferveur de veiller sur ma petite protégée. Elle ne serait pas seule, ça j’en étais sûr. Et cela me rassurait profondément. Je rejoignis Clarté de Lune, lorsque l’Epine de Roses, qui semblait profondément irritée par la situation, grogna une longue tirade, cherchant à me blesser. Mais ce fut un sentiment étrange qui s’empara de mon esprit. Un sentiment de…dégoût. Et un mépris total.

Je regardais cette Epine avec un sentiment de dégoût profond. Dans l’ombre de mon frère ? L’avais-je été réellement ? Je tournais la tête vers mon fraternel, qui me regardait avec ses petits yeux porcins, luisant de satisfaction. Je détournais légèrement ma nuque, avant de répondre sur un ton calme, mais néanmoins avec une pointe de mépris perçant dans ma voix :

« Moi ? Dans l’ombre de cet énergumène ? Je n’en ai jamais eu l’impression. Après tout, nous sommes radicalement différents. Lui, c’est une brute, moi je suis posé et réfléchi. Donc à l’avenir Epine des Roses, avant de sortir des âneries plus grosses que toi, tourne ta langue sept fois dans ta bouche et sers toi de ce truc qui se trouve dans ton crâne, et que l’on appelle cerveau. »

C’est alors que mon ancienne meneuse prit la parole. Elle avait relevé la tête, bien haute, comme si elle cherchait à ne pas humer ce fumet de tristesse, de haine et de remords, qui avait empli toute la Grande Place. Elle semblait brisée de l’intérieur, si vulnérable, que j’en ressentis de multiples pincements au cœur. Elle s’exclama d’une voix brisée, que je ne lui reconnaissais point :

« Je pensais être forte, mais je me suis leurrée. Sans vous je ne suis rien. Sans vous je ne vaux rien. Et je vous ai perdu. Ai-je déjà eu votre confiance et votre respect ? M’avez-vous un jour tenu en estime, ou cette haine et cette rancœur qui se révèle aujourd’hui a-t-elle toujours été présente ? Je l’ignore. Vous êtes les seuls à en connaître la réponse. Je connais uniquement celle d’Épine des Roses. Je sais qu’elle m’a toujours été fidèle, qu’elle ne me trompera jamais. Pas comme Valse Temporelle, qui lui nous abandonne sans un regard en arrière, révélant à tous sa haine pour moi qu’il a toujours gardé secrète. Épine des Roses, elle, ne partira jamais. Son attitude était déjà ainsi avant que je succède à Étoile Encrée. Oh oui, Étoile Encrée. Elle devait être une bien meilleure chef que moi, non ? Jusqu’à ce qu’elle se suicide, bien sûr. Et Étoile de la Salamandre, avant elle ? Elle nous a lâché, elle est partie, sans prévenir. C’est donc ça que vous voulez ? Que je m’en aille ? Est-ce qu’un jour vous avez réfléchi à ce que j’avais dû endurer ? Est-ce que vous êtes conscients des sacrifices que j’ai dû faire, pour vous ? J’ai laissé mon fils de côté, Petit Enfer. Je n’ai pas été une mère comme les autres, présente à la pouponnière jusqu’à ce qu’il devienne apprenti. J’avais d’autres responsabilités plus importantes, que celles de mère et de compagne. Oh, je n’ai pas eu le choix. Et puis de toute façon, c’était ce que je voulais, pas vrai ? Être chef à seulement 17 lunes, c’est normal. Tout ce que j’ai fait pour vous, c’était normal. Vous êtes si ingrats. Je pensais que vous aviez un minimum de reconnaissance, un minimum d’affection pour moi. J’avais confiance en chacun de vous. En Valse Temporelle et en Clarté de la Lune. Même en Nuage de l’Anémone. Je pensais que les liens de Clan étaient plus forts que tout. Que nous formions une vraie famille. Qu’après la perte de nos deux anciens chefs, nous avions réussi à nous reconstruire. Ou qu’en tout cas, nous en avions emprunté le chemin. Je me suis trompée, encore une fois. Le Clan des Marais est brisé. Désuni. Faible. Tout ce que vous voulez. Mais nous ne sommes pas perdus. Pas encore. La discorde au sein du Clan des Marais ne fait que refléter les désaccords entre les cinq Clans. Les temps sont durs. La guerre est proche. La paix a assez duré, et ne peut se prolonger indéfiniment. J’aurais préféré ne jamais avoir à en parler, surtout dans cette situation. Une bataille se prépare, c’est désormais inévitable, j’en suis certaine. Il va vous falloir faire un choix, à tous. Souhaiterez-vous vous battre pour le Clan des Marais, quand le moment sera voulu, ou préférez-vous quitter ce Clan en lequel vous n’avez plus foi ? Voulez-vous lutter pour vos frères et vos sœurs, vos parents et vos enfants, votre vraie famille, ou partir ? Affronter les risques, ou vivre dans la honte de les avoir évités ? Faites le bon choix, car ensuite, il sera trop tard pour changer d’avis. »

Je me sentais un tantinet coupable. J’étais le responsable de toute cette scène. J’étais le responsable de ce déchirement. Mais je n’étais point sûr d’une chose. Avait-elle vraiment cru en moi ? En nous ? Je réfléchissais intensément à ces révélations. Puis, l’apprenti qui avait réconforté Nuage de Cherokee, s’avança d’un pas, et s’exclama :

« Je me battrai pour mon clan, même si tout le monde se fiche de moi, me croyant incapable de tout. Je ne sais pas trop quoi te dire, Etoile Funèbre. Mais pour moi tu restes tout de même le premier félin à croire en moi. »

Je hochais la tête. Il savait utiliser les bons mots ce petit. J’aurais voulu lui dire quelque chose pour la réconforter, mais je savais qu’un mur infranchissable s’était dressé entre nous. Et que rien ne pourrait le détruire une nouvelle fois, juste une dernière pour lui exprimer avec franchise ce que je ressentais à ce moment-là. Mais c’était trop tard et il nous était impossible de remonter la barre du temps, et de réparer nos erreurs. Je me détournais du Promontoire sous ces mots et fit un imperceptible signe de tête à Clarté. Puis, je pris la direction de la sortie, et quittais une dernière fois ce camp qui m’avait vu grandir, et gagner en sagesse, en force et en loyauté. Ce fut sans un regard en arrière que j’abandonnais mon statut de Guerrier des Marais.

||VLADADAAAM. La fin épique que tout le monde aime 8D Bon si y a un truc qui cloche, vous me dites hein ?||
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais   

Revenir en haut Aller en bas
 

Baptême de lieutenante d'Épine des Roses & Nouveau baptême de Nuage du Cherokee || Clan des Marais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un deuxième baptême de lieutenante [PV Clan du Vent]
» "L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité." FLEUR DE CORAIL, NUAGE DE BELETTE & NUAGE D'ESQUISSE. ♥
» Un nouveau baptême, pour le bien du Clan [PV Tout le CLan]
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Baptême de Thequeen1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW START ര :: RPG :: Marais :: Camp :: Souche d'arbre-